top of page

COP-5 sur le Mercure : les africains demandent d’interdire les ampoules économiques d’ici 2025


Bureau de la réunion en plénière © photo site officiel de la Convention de minamata


La Cinquième réunion de la Conférence des Parties à la Convention de Minamata sur le mercure (COP-5) se tient à Genève en Suisse du lundi 30 octobre au vendredi 03 novembre 2023. Pour ce 10ème anniversaire, la position du continent africain est qu’il faut éliminer totalement les amalgames dentaires, les produits cosmétiques et les éclairages fluorescents contenant du mercure.



Les ampoules économiques ou lampes fluorescentes compactes contiennent du mercure


Pour la région Afrique, cesser d’installer les lampes fluorescentes dans les bureaux et habitations, interdire leur fabrication, leur importation et leur exportation est le moyen le plus indiqué pour éliminer la pollution par le mercure. Elle recommande alors l’abandon définitif de tous les tubes fluorescents linéaires au plus tard en 2025. Les experts sont unanimes sur le fait que, des solutions à LED sans mercure pouvant remplacer les lampes fluorescentes compactes à ballast non intégré sont disponibles partout sur les marchés de l’éclairage du monde entier. Conformément aux dispositions de l’article 26, l'Afrique propose des dates d’élimination progressive de certains types de lampes (fluorescentes). Le groupe d’experts indique que la collecte et le traitement des déchets des lampes fluorescentes constituent déjà une épineuse problématique pour les pays de la région. La proposition d’amendement concerne aussi l’élimination des produits éclaircissants au mercure pour la peau et les amalgames dentaires.

séance en plénière Cop-5 © photo site officiel de la Convention de minamata


Au vue des impacts négatifs causés par le mercure sur la santé humaine et l’environnement, chaque pays Partie à la Convention de Minamata est tenu d’élaborer des plans d’action de réduction de l’utilisation du mercure dans différents secteurs d’activités. Le Cameroun est alors depuis 2019 dans une démarche d'élaboration d’un projet de règlementation relative à l'élimination complète de la fabrication, de l'importation et de l'utilisation des amalgames dentaires et ; depuis 2021 élabore son Plan d’Action National en vue de la réduction voire l’élimination de l’utilisation du mercure dans le secteur de l’exploitation minière artisanale et petite échelle de l’or nous confie dans notre rédaction Mme BODO Mereng Éliane, Point focal minamata du Cameroun.



A propos de la convention de minamata


Il y a dix ans, des représentants du monde entier se sont réunis pour reconnaître la nécessité urgente de lutter contre la pollution par le mercure. C’est une menace toxique qui ne connaît pas de frontières et qui peut avoir des conséquences dévastatrices pour notre planète et ses habitants.


Membres du Bureau de coordination de la Cop-5 © photo site officiel de la Convention de minamata