top of page

Cameroun : Human Rights forme les journalistes sur les droits des minorités linguistiques



L’image d’une langue, son usage et sa visibilité dans les médias sont une problématique majeure dans la vision de Human Rights, à travers son Bureau Régionale pour l’Afrique Centrale du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme. Dans le but de promouvoir l’application de la Déclaration sur les minorités, Human Rights entend également inclure les droits des personnes appartenant à des minorités linguistiques.



Du 26 – 27 octobre 2022 à l’hôtel Pince de Galles de Douala, une mobilisation de deux jours a permis au Centre pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale d’entretenir les professionnels de médias autour d’un Atelier sur la couverture médiatique des questions relatives aux minorités linguistiques.


A en croire Zoë Poznicek, Human Rights Associate, lors de son allocution sous la thématique Compréhension des concepts « droits et discrimination des minorités linguistiques », à l’échelle mondiale, de nombreuses langues minoritaires risquent de connaître un recul considérable ou de disparaître à cause de la prédominance des langues nationales et la diminution du nombre de leurs locuteurs.



En postulant que les Droits des minorités linguistiques connaissent une avancée à l’échelle mondiale et au Cameroun en particulier, les facilitateurs de Human Rights ont attiré l’attention des journalistes sur le rôle que peuvent jouer les médias dans cette vision. Ces orateurs se sont basés le partage des expériences de certains groupes de minorités linguistiques, les instruments internationaux de protection des droits des minorités linguistiques, la loi en vigueur au Cameroun sur les langues officiels et les minorités linguistiques.


A la fin de cette session de formation, un ensemble de recommandations ont été prises à l’effet de promouvoir et faire avancer la cause des droits des minorités linguistiques.



コメント


Posts à l'affiche
bottom of page