Afrique / Riposte au coronavirus : le top 10 des pays africains dans la lutte contre la pandémie

April 27, 2020

 

Dans la lutte contre la propagation du Covid-19, les chefs d’États du continent se sont particulièrement distingués depuis plus d’un mois, avec des résultats remarquables. 

 

 

01- Madagascar

 

Parmi-eux, le président malgache, Andry Rajoelina, détient la palme d’or d’engagement dans la réduction de la propagation, et la maîtrise de la pandémie. À ce jour, aucun décès à Madagascar, alors que le pays a enregistré officiellement jusqu'à 122 cas avec plus de la moitié guérie. 


Le pays a surpris le monde entier en réalisant les tous premiers essais cliniques d’un traitement contre le Coronavirus en sol africain, avec des résultats très encourageants. Deux patients ont trouvé la guérison ; et dans la foulée, le président annoncé la mise sur le marché du traitement, le Covid-orgnics, attirant le feux des projecteurs du monde entier sur la Grande île et la recherche pharmaco-thérapeutique en Afrique. 

 

Appuyé par Andry Rajoelina, Les chercheurs de l’IMRA (Institut Malgache des Recherches Appliquées) ont, en très peu de temps, réussi à isoler l’artémisinine, une substance issu de l’artémesia, dont les dérivés sont indiqués dans le traitement du paludisme comme l’ont montré les travaux du prix Nobel de Médecine 2015, la chinoise Tu Youyou. Ces derniers ont combiné l’artémisinine à d’autres molécules de plantes médicinales malgaches dont ils n’ont ni communiqué le nom ni la formule utilisée.


Le Covid-Organics est disponible dans toutes les pharmacie et grandes surface de Madagascar et est obligatoire pour les élèves des classes de troisièmes  et terminales qui reprennent le chemin des cours après le confinement. Le traitement est également distribué par l’armée auprès des familles les plus pauvre du pays. 

 

Le Covid-Organics a été salué sur le continent par plusieurs chefs d’Etats comme Macky Sall du Sénégal et Félix Tshisekedi de la RDC. Dakar a d’ailleurs passé la toute première commande du Covid-Organics depuis l’étranger.

 

02- Burundi

 

Après Andry Rajoelina, Pierre Nkurunziza est le deuxième chef d’État du continent à avoir la côte en Afrique dans la lutte contre le Covid-19. Le Burundi s’est opposé au confinement et à la distanciation sociale prescrite par l’OMS. La fête de Pâques à même été célébré en grande pompe dans le pays,  le dimanche 12 avril. Et pourtant, à ce jour, le pays ne compte, jusqu'ici, que 5 cas d’infection au Covid-19 avec 0 décès. Ce qui est de la part du clergé, la manifestation de la « puissance divine ».

 

Le gouvernement burundais qui a fermé ses frontières aériennes et terrestres, à l’exception des poids lourds, a décidé qu’il n’y aurait pas pour le moment de mesures pouvant porter atteinte « au bon fonctionnement de la vie normale des citoyens ».

 

03- Guinée

 

Face au Covid-19, le chef de l’État guinéen, Alpha Condé a fait bouger le continent en annonçant la prise en charge des factures d'eau et d'électricité et des transports en commun pendant 3 mois pour accompagner les populations dans le combat contre la pandémie. Les loyers sur les bâtiments publics et privés sont bloqués d'avril à décembre 2020.  De plus, les charges sociales et fiscales des entreprises du tourisme et de l'hôtellerie sont reportées pour trois mois ; les prix des produits de santé (produits pharmaceutiques et équipements de santé) et des denrées de première nécessité sont gelés sur la période de la pandémie. 

 

04- Tchad

 

N'Djamena a également pris d’importantes mesures sociales pour réduire la propagation du Covid-19, et protéger l’économie. Le chef de l’État Idriss Déby Itno a lancé un plan de près de 1 000 milliards de FCFA pour l’accompagnement des populations et des investisseurs. Idriss Déby a annoncé le 14 avril une série de mesures pour faire face à la crise du coronavirus, parmi lesquelles une enveloppe minimale de 25 milliards de francs CFA pour renforcer les stocks de l’Office national de sécurité alimentaire (ONASA), la mise en place « au plus vite » d’un Fonds national de solidarité et de soutien aux populations vulnérables, fort d’une enveloppe de 100 milliards de F CFA, permettant d’élargir et de renforcer les filets sociaux sur l’ensemble du territoire.

 

En outre, l’État s’engage sur la prise en charge des consommations d’eau et d’électricité des ménages les plus pauvres, ou encore sur la baisse de 50 % des paiements fiscaux ou encore sur l’accélération des paiements de l’État à ses fournisseurs.

 

05 - Guinée Équatoriale 

 

Depuis le début de la pandémie, le chef de l’Etat équato-guinéen Obiang Nguema Mbasogo a pris des mesures draconiennes pour stopper la course du virus ; et veille personnellement à leur application. La fermeture des frontières et la distanciation sociale ont été prescrites très tôt et une panoplie de mesures d’accompagnement a été déployée. 

 

Le chef de l’État a instruit l’opérateur public des télécommunications (GITGE) d’augmenter la capacité d'internet mobile de 30% et de 100% pour la connexion fixe. L’objectif, en cette période de restriction des déplacements et des regroupements sociaux et professionnels, est de permettre aux populations de continuer à échanger avec les amis et la famille, d'étudier et de travailler.

 

06 - L’Ouganda 

 

Toujours dans l’originalité des mesures contre la propagation du Covid-19 et les leurs efficacités, le chef de l’Etat ougandais Yaweri Museveni a surpris tout le monde en décrétant, dès le début de la crise, un arrêt immédiat de toutes circulation de véhicule, pour 02 semaines. Ainsi qu’un couvre-feu nocturne pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

 

Museveni a également donné à l’Unité anti-corruption les pouvoirs d'enquêter sur toute corruption dans la gestion des fonds et de la logistique destinés à la réponse à la pandémie. Quatre personnes travaillant à la primature ont été arrêtées par la cellule anti-corruption à Kampala. Elles auraient selon l'acte d'accusation, bafoué les procédures de passation des marchés en rejetant les offres de prix plus bas des fournisseurs de haricots et de farine de maïs.

 

07 - Burkina Faso 

 

Le président Rock Marc Christian Kaboré a décidé du déblocage de 394 milliards pour lutter contre le Covid-19 au Burkina. Ce montant permettra le financement des mesures sociales, économiques et la prise en charge sanitaire.

 

Il permettra aussi la prise en charge de certaines factures d'eau et d'électricité et des réductions d'impôts accordées à certaines entreprises impactées par le coronavirus.  Cette somme prévoit, entre autres, un fonds d'appui aux entreprises en difficulté estimé à 100 milliards de FCFA.

 

Elle inclut l'acquisition d'intrants pour la production agricole vivrière et pastorale d'un montant de 30 milliards, l'instauration d'un fonds de solidarité en soutien aux femmes pour le financement des fonds de commerce de légumes et fruits d'un montant de cinq milliards. L'Etat compte débloquer 15 milliards pour accompagner la recherche sur les maladies infectieuses et la production des médicaments.

 

08 - Sénégal

 

Macky Sall est l’un des meilleurs chefs d’État africains en terme de mobilisation de l’aide internationale dans la lutte contre le Covid-19.  Le Sénégal va toucher 294,7 millions de dollars au titre de l’instrument de financement rapide et un décaissement au titre de la facilité de crédit rapide équivalant 147,4 millions de dollars « pour aider le Sénégal à répondre aux besoins urgents de financement de la balance des paiements qui résultent de la pandémie de Covid-19 », souligne un communiqué du FMI.

 

09 - Le Congo 

 

La République du Congo compte ramener l’impôt sur le bénéfice des sociétés (IS) de 30 % à 28 %, ainsi que l’impôt global forfaitaire de 7 à 5 % du chiffre d’affaires des opérateurs vendant des produits à marge libre, et de 10 à 8 % pour les produits à prix réglementé. Ces mesures, ainsi que la défiscalisation totale des dons effectués dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, seront insérées dans la loi de finance rectificative en préparation.

 

Elles font partie d’un ensemble de « mesures d’accompagnement » en faveur des entreprises, dévoilées le 15 avril. Parmi celles-ci figurent la suspension pour trois mois des contrôles fiscaux et douaniers, la non-application des frais et pénalités, le différé de paiement de certaines taxes, entre autres.

 

Le gouvernement mettra en place un mécanisme de garantie pour secourir les entreprises ayant des difficultés à honorer leurs engagements à l’égard des banques.

 

10 - Maroc

 

Le 15 mars dernier, alors que le Maroc ne comptait que 28 cas confirmés de contaminations au coronavirus (contre 115 aujourd’hui), Mohammed VI initiait la création d’un fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie. Initialement doté d’un montant de 10 milliards de dirhams (environ 1 milliard d’euros), le pays a réussi à réunir près de 3 milliards d’euros en moins d’une semaine. Entreprises majeures des secteurs publics et privés, hauts fonctionnaires, parlementaires, officiers supérieurs et hauts gradés, politiciens … c’est tout le pays qui se mobilise pour lutter contre le coronavirus.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

PRESS RELEASE : GAZ has launched production of new Sadko NEXT modifications

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents