Fusillades aux Etats-Unis : Donald Trump attise la violence dans le pays, selon Joe Biden

August 5, 2019

 

Favori à la primaire démocrate préparant à la présidentielle, Joe Biden a réagi dimanche à la fusillade terroriste survenue la veille dans un centre commercial à El Paso (Texas) et visant la communauté hispanique. Ainsi, l’ancien vice-président des Etats-Unis a estimé que la rhétorique du président Donald Trump nourrissait les actes de violence. Sa déclaration survient alors que le tireur, un suprématiste blanc de 21 ans, a fait 20 morts et 26 blessés après avoir dénoncé sur internet une «invasion hispanique du Texas».

 

Cité par l’agence de presse DPA, Joe Biden assistait à un meeting chez Mark Arabo, un homme d’affaires américain, pour la récolte des fonds pour sa campagne. La rencontre s’est tenue également quelques heures après une deuxième fusillade dans l’Ohio, poussant ainsi le candidat à plaider contre les armes et à «s’attaquer à la racine du mal». «Le fait est que, les nationalistes blancs, les suprémacistes blancs, ces idéologies extrêmes sont en train de croître, de prendre racine en Amérique», a-t-il indiqué. «Ces actes ne viennent pas de la folie mais d'une haine absolue. Nous devons reconnaître cette haine et la combattre», a-t-il ajouté.

 

L’ancien vice-président de Barack Obama a vertement critiqué le président Donald Trump en estimant que ses mots avaient «certainement une influence importante», même s’il a affirmé ne pas le tenir personnellement comme seul responsable de raviver les tensions. «Quand la haine trouve un port d’attache au Bureau ovale, cela donne le champ libre à l’extrémisme à travers tout le pays», a-t-il lancé.



 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Communiqué du Président suite au meurtre de George Floyd aux USA

June 1, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube