• 2rp

USA / Présidentielle 2020 : Joe Biden se prépare pour sa cérémonie d’investiture


"La présence à la cérémonie sera extrêmement limitée". La cérémonie d'investiture du président américain élu Joe Biden aura lieu sans une large participation du public. C’est du moins ce qu’a annoncé la commission du Congrès chargée de son organisation. Chaque membre du 117e Congrès recevra un billet pour lui-même et un invité, a détaillé la Commission mixte du Congrès sur les cérémonies d'investiture (JCCIC). Lors d'une version classique, cette instance fournit environ 200.000 billets, distribués aux bureaux du Congrès pour les remettre aux électeurs, souvent par le biais de systèmes de loterie.


En consultation avec divers experts médicaux et de santé publique et le comité pour l'investiture présidentielle (PIC), elle a décidé que la participation d'un public aux cérémonies du 20 janvier se limiterait à celle qui existe pour un discours sur l'Etat de l'Union, qui est traditionnellement très limitée. Cela en raison de l'augmentation des cas de Covid-19 aux Etats-Unis. Le comité d'organisation de l'investiture du futur président américain Joe Biden avait averti il y’a quelques jours, que la possibilité d'assister en personne à cette cérémonie, le 20 janvier, serait "extrêmement limitée" pour le public, afin de lutter contre la pandémie de coronavirus. "La présence à la cérémonie sera extrêmement limitée et la parade qui suivra sera réimaginée", avait prévenu le comité, appelant le public à éviter de se rendre à Washington.


Le collège électoral confirme la victoire de Biden


Le collège électorale américain a entériné lundi, sans surprise, la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine face à Donald Trump. Le vote des grands électeurs de Californie, Etat remporté très largement par Joe Biden avec plus de 63% des voix, a permis au démocrate de franchir la barre des 270 suffrages, synonyme de victoire. L'ancien vice-président de Barack Obama deviendra le 20 janvier le 46e président de l'histoire du pays.

Ce développement attendu a été suivi d'un autre qui l'était moins, quand M. Trump a annoncé le départ de son ministre de la Justice Bill Barr, que le président avait récemment critiqué pour n'avoir pas dénoncé les fraudes électorales dont il veut convaincre le monde. "Bill partira juste avant Noël pour passer les fêtes en famille, le ministre de la Justice adjoint Jeff Rosen, une personne incroyable, assurera l'intérim", a tweeté le président sortant. Si l'étape du vote des grands électeurs est traditionnellement une formalité, Donald Trump lui a donné un relief particulier en refusant d'admettre le verdict des urnes et donnant de l'écho à des théories du complot sur d'éventuelles tricheries électorales.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine