top of page
  • 2rp

Un jeune Centrafricain écrit une histoire de succès en Chine



En été 2008, Devincy Debongo, jeune homme originaire de la République de Centrafrique qui venait de finir ses études au lycée, se demandait où poursuivre ses études universitaires.

Il hésitait entre la Zambie et le Canada avant une rencontre avec son cousin qui revenait d'un voyage d'affaires en Chine. C'était la première fois que quelqu'un parlait à M. Debongo de la Chine. Ce moment a changé la trajectoire de sa vie pour les dix années suivantes.


"Tu maîtrises déjà l'anglais et le français, alors je te suggère d'aller étudier en Chine, car la Chine se développe à un rythme rapide. Il y aura de nombreuses opportunités là-bas à l'avenir", a indiqué à M. Debongo son cousin Patrick Doté.

En suivant ces conseils, M. Debongo a rapidement pris le chemin de la Chine après son admission à l'Université de Jiamusi, dans la province septentrionale du Heilongjiang.

Le jeune homme chérissait l'opportunité d'étudier en Chine. Ses excellents résultats scolaires lui ont permis d'obtenir de nombreuses bourses du gouvernement chinois. Il a finalement décroché une licence d'économie, puis une maîtrise en droit.


Pendant son séjour à Jiamusi, il est tombé amoureux d'une Chinoise et l'a épousée en 2017.

La même année, il s'est rendu à l'Université de technologies de Hefei, dans la province orientale de l'Anhui, pour un doctorat en gestion d'entreprises.

Après plus de dix ans d'études en Chine, M. Debongo est prêt à partager son expérience avec d'autres étudiants étrangers récemment arrivés dans le pays et à les aider. Grâce à sa maîtrise du chinois, de l'anglais et du français, il est devenu un bon coordinateur entre l'université et les étudiants étrangers.


Pour réduire le risque d'infection à la COVID-19, l'université a conseillé aux étudiants de rester sur le campus pendant le pic de l'épidémie en 2020. Des questionnaires étaient envoyés chaque semaine sur le groupe WeChat des étudiants pour s'informer de leurs besoins. Ensuite, l'école les aidait à acheter ce qu'ils avaient commandé.

"Après avoir reçu la liste d'achat, je demandais toujours à M. Debongo de m'accompagner au marché pour acheter les produits de première nécessité, comme les légumes, la viande, la farine et les œufs pour les étudiants. Il a fait cela bénévolement pendant près de dix mois", a indiqué Hu Mengjie, doyen adjoint de l'Ecole d'éducation internationale de l'Université de technologies de Hefei.  

M. Debongo estimait qu'il s'agissait non seulement d'un honneur d'aider ses camarades de classe, mais aussi d'une chance de mettre en pratique ses compétences en matière de gestion et de coordination dans le cadre d'un travail bénévole. Fin 2021, il a été embauché comme assistant au bureau des étudiants internationaux, aidant les étudiants étrangers qui en ont besoin.


Ces derniers temps, M. Debongo s'affaire à la rédaction de sa thèse de doctorat, en vue de l'obtention de son diplôme cet été. Après 14 années à vivre en Chine, il est déterminé à y rester pendant les 10 prochaines années.

"J'espère être un pont entre la Chine et l'Afrique, en introduisant plus d'investissements de la Chine vers l'Afrique et en amenant plus de produits de l'Afrique vers la Chine. Mon cousin doit être très fier de moi maintenant", se réjouit M. Debongo.

Mots-clés :

Yorumlar


Posts à l'affiche
bottom of page