top of page
  • 2rp

Ukraine / USA : Le monde a besoin de réponses sur les laboratoires biologiques américains



Les récentes révélations sur les activités militaires biologiques des Etats-Unis en Ukraine suscitent de nombreuses inquiétudes, mais elles ne révèlent que la partie émergée de l'iceberg de l'"empire militaire biologique" américain dans le monde.


Nimbées de secret, les vastes activités militaires biologiques des Etats-Unis constituent également de graves menaces pour la santé et la stabilité du monde. Néanmoins, les responsables politiques américains demeurent obstinés, allant jusqu'à qualifier de désinformation les inquiétudes de la communauté internationale.


Selon les données officielles, les Etats-Unis possèdent 26 laboratoires biologiques et autres sites connexes en Ukraine, sur lesquels le Pentagone exerce un contrôle total. En outre, il est exigé que tous les agents pathogènes dangereux en Ukraine soient stockés dans ces laboratoires, et toutes les activités de recherche sont supervisées par la partie américaine. Aucune information ne peut être divulguée au public sans l'approbation des Etats-Unis.


Sous des prétextes tels que la coopération pour réduire les risques liés à la sécurité biologique et le renforcement de la santé publique mondiale, les Etats-Unis ont placé sous leur contrôle 336 laboratoires biologiques dans 30 pays. Cependant, les prétextes de Washington ne trompent personne.


Le ministère américain de la Défense collabore avec les autorités sanitaires des pays hôtes dans le cadre de nombreux programmes américains d'engagement biologique à l'étranger. En d'autres termes, plutôt qu'une agence de recherche civile neutre ou les autorités sanitaires américaines, l'armée américaine finance, gère et exploite directement les laboratoires biologiques à l'étranger.


Les Etats-Unis ont également mené de nombreuses activités militaires biologiques sur la base de Fort Detrick, dans leur pays. Connu pour être "le centre des expériences les plus sombres du gouvernement américain", Fort Detrick, où se trouve l'Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l'armée de Terre américaine, est le centre des activités militaires biologiques des Etats-Unis et est tristement célèbre pour ses pratiques illégales, non transparentes et dangereuses.


Les institutions biologiques américaines, telles que la base de Fort Detrick, ont fait courir un risque sanitaire grave aux populations des pays hôtes. En 2021, un groupe civique sud-coréen a intenté une action en justice contre la base de Fort Detrick et les Forces armées américaines de Corée (USFK) pour avoir clandestinement introduit des substances toxiques dans les bases militaires américaines du pays asiatique, en violation de la législation nationale.


Selon la plainte déposée par l'association Korea Fire Safety Education Culture, l'USFK et le laboratoire biologique de Fort Detrick ont violé la loi sud-coréenne et importé des substances toxiques dans le pays à trois reprises entre 2017 et 2019.


Une enquête du ministère américain de la Défense, publiée en juillet 2015, a également révélé qu'un laboratoire militaire dans l'Etat américain de l'Utah n'avait pas réussi à neutraliser des spores du bacille du charbon vivantes et avait expédié les échantillons toxiques aux chercheurs de 86 laboratoires aux Etats-Unis et dans sept autres pays, dont la Corée du Sud.


La communauté internationale s'inquiète depuis longtemps des activités militaires biologiques des Etats-Unis. Le monde a besoin de savoir de toute urgence ce que les Etats-Unis font à Fort Detrick et dans les 336 laboratoires biologiques du monde entier, et si ces activités sont conformes à la Convention sur les armes biologiques.


Malheureusement, au cours des deux dernières décennies, les Etats-Unis ont été les seuls à faire obstacle à la mise en place d'un mécanisme de vérification de la Convention sur les armes biologiques et à refuser la vérification de leurs installations biologiques, tant sur leur territoire qu'à l'étranger.


Les activités militaires biologiques constituent une menace majeure pour la paix et la sécurité internationales, ainsi que pour les intérêts de sécurité de tous les pays. Il est donc impératif que Washington réponde sérieusement aux préoccupations mondiales de manière ouverte, transparente et responsable, qu'il rende pleinement compte de ses activités militaires biologiques sur son territoire et à l'étranger et qu'il se soumette à une vérification multilatérale.

Mots-clés :

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page