Tchad présidentielle 2021: le MPS investit Idriss Deby Itno comme candidat



Le mandat du président Idriss Deby ITNO touche à sa fin. À l'occasion du 9e congrès extraordinaire du Mouvement patriotique du salut (MPS) tenu ce 6 février 2021 au Palais du 15 janvier de N’Djaména, le Maréchal du Tchad, a été investi candidat à l’élection présidentielle d’avril 2021.


C'est à l'unanimité que Idriss Deby ITNO a été investi par ses camarades pour défendre les couleurs du parti au pouvoir à la présidentielle d'avril prochain. Un choix de cœur qui s'explique par l'engagement du chef de l'état sortant à défendre l'intégrité du territoire national. En réponse à l'appel de la base, le Maréchal précise que «Dans ce contexte chargé de défis, la confiance que vous avez placée en ma modeste personne a une signification. Cette confiance s’inscrit dans le renouvellement de la dynamique populaire. C’est après une mûre réflexion que j’ai décidé de répondre favorablement à cet appel. Je m’investirai pour porter haut, très haut, la bannière du parti rassembleur à l’élection présidentielle ».


Malgré les difficultés auxquelles fait face le pays dues à la pandémie de la Covid-19 et la chute des cours du pétrole, Idriss Deby a su préserver les acquis. Le défi actuel est de s'assurer que le pays ne tombe dans les mains des aventuriers, prêts à tout pour arriver aux affaires. « Il faut préserver la souveraineté du Tchad et barrer la route à des aventuriers de tout acabit qui vendent des blagues. Aujourd’hui comme demain, le Tchad notre beau pays restera debout. Il a un avenir radieux » a déclaré le président. "Si l'émotion d'être investi candidat à une élection présidentielle est toujours forte, celle que je ressens aujourd'hui a une portée plus grandiose", a déclaré Idriss Déby Itno, devant les militants de son parti.



Rappelons que l'engagement du Tchad dans la lutte contre le terrorisme a fait de lui un allié indiscutable de tous. Il est largement soutenu par la communauté internationale, qui voit en lui un allié essentiel dans la lutte contre les djihadistes et un élément stabilisateur dans la région, alors que son pays est entouré d'États aussi faillis que la Libye, la Centrafrique ou le Soudan. Le rendez-vous du 11 avril constitue dans ce sens un enjeu majeur pour la paix dans la région.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine