• 2rp

Tchad : les autorités veulent poursuivre en justice le député Saleh Kebzabo



La procédure a été lancée par les autorités après des propos tenus par le député Saleh Kebzabo. Dans une déclaration, celui-ci avait appelé les jeunes de son fief de Tandjilé-Ouest, à s'organiser contre les agressions des éleveurs en ces termes :


Le ministre de la Justice Djimet Arabi a adressé lundi un courrier au président de l'Assemblée nationale pour la mise en mouvement de l'action publique contre le député Saleh Kebzabo.


Le garde des sceaux reproche au député d'avoir "tenu des propos incendiaires constitutifs des délits d'atteintes à la paix et à la tranquillité publique, lors d'un déplacement dans le sud du pays, devant un auditoire composé essentiellement des jeunes".


"Face à cette situation et respectueux des contraintes de l'État de droit, le ministère public entend mettre en mouvement l'action publique contre ce député qui doit répondre de ses actes", souligne le courrier.


Le député Saleh Kebzabo, président du parti UNDR, n'a pas encore réagi. Il s'est toutefois expliqué dans des médias sur la polémique, estimant que "les gens n'aiment pas entendre la vérité" et qu'il n'a pas appelé les agriculteurs à s'armer mais à s'organiser avec des sifflets.


En principe, un député ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé dans l'exercice de ses fonctions, sauf si l'Assemblée nationale lève l'immunité parlementaire.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine