top of page
  • 2rp

Sommet CEDEAO: Umaro Sissoco Embalo, nouveau président, levée graduelle des sanctions contre le Mali



La présidence de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) vient d'être confiée au président bissau-guinéen. Umaro Sissoco Embalo a été élu par ses pairs au cours de la 61e session ordinaire de cette organisation sous-régionale qui s'est tenue, le dimanche 03 juillet 2022 à Accra au Ghana. Succédant au Président ghanéen, il devient ainsi le 35eme Président de la CEDEAO depuis la création, le 28 mai 1975.



Les chefs d'Etat de la sous-région s'étaient retrouvés pour plancher sur des sujets brûlants dont entre autres, la situation politique au Burkina, au Mali et en Guinée. L'autre résolution est d'ailleurs la levée des sanctions économiques et financières imposées sur le Mali par cette Organisation depuis l'arrivée des autorités militaires à la tête de ce pays. L'allègement économique sera progressif. Quant au Burkina Faso, le pays a réussi son passage avec sa proposition de la réduction de la transition de 3 à 2 ans. Pour ce qui est de la Guinée, la CEDEAO a décidé de relancer la médiation avec la nomination prochaine d'un nouveau médiateur. Une bouffée d'oxygène pour ces pays donc décidée par les dirigeants de la CEDEAO qui étaient tout de même déjà attendus sur ces dossiers.



Des grands défis attendent le nouveau président en exercice de la CEDEAO dont entre autres, la question de la sécurité dans la région avec le renforcement de la lutte contre le terrorisme, les bandes armées, le traffic des stupéfiants, le développement économique et surtout les questions de changement de régime par la force ou encore les débats sur les changements Constitutionnels.

Comments


Posts à l'affiche