top of page

RDC-Rwanda: Kinshasa entre en guerre !



Le président de la RDC change de ton. Le très souriant Félix Tshisekedi est apparu jeudi soir à la télévision nationale avec un air sérieux et déterminé.


Il s'est adressé à la nation en sa qualité de Père de la Nation, garant de la souveraineté nationale et commandant des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).



Le président s'est adressé à son peuple, expliquant les différents rebondissements des efforts diplomatiques déployés jusqu'à présent avec les États voisins, à savoir l'Ouganda et le Rwanda.


Deux États auxquels Tshisekedi a presque tout offert en termes de coopération au développement et de relations de bon voisinage. " À vous, nos vaillants soldats, vous qui vous êtes engagés à servir sous le drapeau, je vous invite ici au sens élevé du patriotisme en ce moment particulièrement exceptionnel de notre histoire, pour défendre notre pays, protéger l'intégrité de son territoire et assurer la sécurité des Congolais contre toute agression ou attaque, d'où qu'elles viennent ", a mobilisé Félix Tshisekedi.


Tshisekedi lance un appel patriotique à tous les Congolais :


À vous mes très chers compatriotes, la guerre qui nous est imposée par les voisins exige des sacrifices de chacun de nous. C'est le moment de mettre de côté nos différences politiques pour défendre, tous ensemble, notre patrie.


Notre histoire et notre marche commune ont montré à maintes reprises que loin de s'effondrer, notre nation et son peuple ont toujours relevé ce genre de défis et nous en sommes toujours sortis victorieux. Et restons toujours unis derrière nos forces de défense et de sécurité.


La situation actuelle, loin de nous affecter, n'est qu'une épreuve de plus que nous surmonterons pour renforcer encore notre unité. Au-delà de toutes les divisions politiques, idéologiques, religieuses et tribales, la défense de la patrie est le seul objectif qui peut nous unir en ce moment, fin de citation.


Le chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, a appelé la jeunesse à s'organiser en groupe de vigilance afin de soutenir les actions des forces armées de la RDC. Il l'a dit jeudi 3 novembre, dans son discours axé sur la situation sécuritaire à l'Est et diffusé sur la Radio et Télévision Nationale Congolaise (RTNC).


Face aux crimes odieux et aux massacres commis par les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, contre des compatriotes sédentaires, le président Tshisekedi a également lancé un appel pressant à toute la population pour défendre la patrie.


"Il est temps de mettre de côté nos différences pour défendre notre patrie", a-t-il déclaré.


Il a ajouté : "La situation actuelle, loin de nous affecter, n'est qu'une preuve de plus que nous surmonterons pour renforcer davantage notre unité. Au-delà de toutes les divisions, la défense de la patrie est le seul objectif qui doit nous unir en ce moment", a-t-il ajouté.


Félix Tshisekedi a invité la population à ne pas céder aux propos xénophobes et autres discours de haine ou de stigmatisation des communautés rwandophones. " Tout acte allant dans ce sens sera sévèrement puni ".


Il a rappelé que l'histoire de la RDC et sa marche commune ont montré que loin de s'effondrer, la nation congolaise et le peuple congolais ont toujours relevé ce genre de défis et ils en sont toujours sortis victorieux. C'est pourquoi le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, a également invité le peuple congolais à rester uni et à soutenir les FARDC.