top of page
  • 2rp

RDC: Les soldats rwandais éjectés de la force de maintien de la paix



La République démocratique du Congo (RDC) a procédé à l’expulsion des soldats rwandais des troupes de maintien de la paix basées dans la ville de Goma, dans l'est du pays.


C’est du moins ce qui ressort du communiqué de l'armée congolaise publiée mardi, qui indique que les soldats rwandais de la force de maintien de la paix de la Communauté d'Afrique de l'Est ont été expulsés pour des raisons de sécurité.


En effet, le nombre de soldats rwandais dans la force de maintien de la paix est limité en raison des tensions entre les deux pays.


Rappelons que l’armée rwandaise a abattu, la semaine dernière, un avion de chasse appartenant à la République démocratique du Congo, accusé d'avoir violé l'espace aérien à trois reprises.


Des milliers de personnes cherchent refuge au Rwanda en raison de l'instabilité qui règne dans l'est du pays. Les tensions persistent en dépit des progrès réalisés ces derniers mois à la suite des pourparlers de paix en Angola et au Kenya.


La Communauté d'Afrique de l'Est a déployé des troupes de maintien de la paix à Goma et dans ses environs suite à l'avancée du M23.


La partie orientale de la RDC, qui borde le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi, est le théâtre d'attaques et d'affrontements depuis 20 ans par des groupes armés qui tentent de prendre le contrôle de mines telles que celles d'or et de cobalt.


Le Rwanda nie les accusation de soutien du Mouvement du 23 mars (M23), un groupe ethnique majoritairement tutsi qui mènent des attaques dans l'est de la RDC.


De son côté, le gouvernement rwandais accuse la RDC de soutenir les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) et des groupes similaires composés de Hutus et de membres de l'armée rwandaise d'avant le génocide.



Mots-clés :

Comentários


Posts à l'affiche
bottom of page