• 2rp

RCA / Présidentielle 2020 : le sol centrafricain contrôle par des Soukhoï Su-34 russes



Le 27 décembre prochain les centrafricains iront aux urnes pour choisir leur futur président. Le chef de l'Etat Faustin-Archange Touadera est plus que jamais déterminé à organiser ces élections, malgré les menaces des groupes rebelles qui dénoncent l'accord de Khartoum signé début 2019. Ces derniers réclament le report de la présidentielle. Dans le même temps, l'ex président François Bozize, dont la candidature a été rejetée est accusé de fomenter un coup d'Etat. Les autorités de Bangui tout comme les partenaires dont le Rwanda et la Russie restent en alerte. Déjà, des mirages russes contrôlent le sol centrafricain, conformément à la coopération qui lie les deux pays.


Le rôle des avions Soukhoï Su-34


Le Soukhoï Su-34 est un bombardier tactique russe avec des capacités de lutte antinavire. Pour localiser l'adversaire, le Su-34 possède plusieurs moyens : deux radars assurant une couverture sur 360° et pouvant travailler en mode de suivi de terrain, des capteurs optroniques, laser et infrarouge. L'accrochage des cibles se fait 'du regard' grâce à la visière du casque. Et pour la destruction de l'objectif, le Su-34 possède douze points d'ancrage auxquels il est possible d'accrocher un vaste assortiment d'armes dont des missiles air-surface supersoniques capables de détruire un objectif placé à une distance de 250 km.


Spécifiquement, ces Soukhoï Su-34 qui survolent le ciel centrafricain ont pour objectif de traquer les rebelles et de détruire toutes leurs bases. Selon des sources, les opérations de contrôle et de direction se font directement à partir de Khartoum où tous les avions Soukhoï Su-34 ont été déportés.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine