RCA: le drapeau russe remplace le drapeau français à Bangui


La République centrafricaine est devenue le théâtre de la géopolitique et stratégique des grandes puissances mondiales depuis l’accession au pouvoir du président Faustin Archange Touadera en mars 2016, qui a pu diversifier la coopération. Visiblement sur le terrain, tout se joue entre la France, pays colonisateur, et la Russie qui réapparaît comme un partenaire stratégique sur lequel Bangui compte pour souffler l’air nouveau.


Les jeux politiques entre les grandes puissances internationales sont de jour en jour visibles en République centrafricaine, pays riche en ressources naturelles non exploitées. Le potentiel naturel de ce pays d’environ 5 millions d’habitants et de 623 milles kilomètres carrés, attire de plus en plus des puissances occidentales.


Sous le joug de la dépendance de la France depuis des décennies marquées par des séries de coup d’Etat et de rébellion, la République centrafricaine est sur la voie de s’ouvrir aux nouveaux partenaires. Entre temps avec la Fédération de la Russie, le pays renoue les liens de coopérations existants depuis l’époque de l’empereur centrafricain Jean Bedel Bokassa quelques années après l’indépendance en août 1960.


Un an après l’accession au pouvoir de l’actuel chef de l’Etat centrafricain, les relations bilatérales sont ressuscitées et se consolident davantage sur plusieurs plans. Formation des forces armées centrafricaines (FACA) et leur dotation en armes, l’assistance militaire auprès du gouvernement, l’assistance humanitaire et des actions culturelles ont permis à la Russie d’occuper le terrain en République centrafricaine.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine