Présidentielle tchadienne : le conseil africain pour la démocratie reçu par le président de la CENI



Une importante délégation de la Mission d’observation électorale du Conseil Africain pour la Démocratie conduite par l’ancien Ministre malien et ancien président de la CENI du Mali Seydou TRAORE a échangé mardi 6 avril 2021 avec le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante du Tchad, le Dr. KODI MAHAMAT au siège de l’Institution à N’Djamena. Les échanges ont porté sur l’organisation matérielle de l’élection présidentielle du 11 avril 2021 sur l’ensemble des 23 provinces du pays. Les échanges ont duré près d’une heure. Il a d’abord été question pour le porte-parole du Conseil Africain pour la Démocratie, François Bikoro, de justifier la présence du CAD en terre Tchadienne et de présenter l’organisation ainsi que les personnalités membres déjà présentes à N’Djamena. Il a aussi déroulé les missions du CAD, « une organisation animée par les africains pour les africains et avec les africains », une organisation qui a décidé de « travailler rien que pour l’Afrique et avec l’Afrique ».Les missions du Conseil Africain pour la Démocratie se résument ainsi à la gestion de la stratégie d’observation électorale ; le déploiement des équipes d’observation dans les différentes régions ; le niveau de gestion du processus électoral ; la compilation et la publication des résultats ; le Rapport de l’observation de l’élection…. Le chef de la délégation Seydou TRAORE, ancien ministre de l’agriculture de la République du Mali et ancien président de la CENI de son pays est un consultant indépendant d’esprit par nature. Il s’est confié à la presse au sortir de cette rencontre. « Le message que nous avons voulu passer est que les africains sont décidés aujourd’hui à se prendre en charge et ça dans tous les domaines de la vie. Et principalement en ce qui nous concerne aujourd’hui, de la gouvernance et du processus électoral. Le Conseil Africain pour la Démocratie justement est là avec des ressources qui lui sont propres pour observer des élections par rapport aux textes dont les peuples ont doté leurs gouvernements et par rapport aux textes dont l’Afrique s’est dotée. Franchement c’est ça qui est très important pour nous. A partir de ce moment il peut avoir une construction sur le long terme. Nous avons voulu dire aux autorités tchadiennes, au peuple tchadien que nous sommes là, avec indépendance, rigueur pour juger de la santé de la démocratie tchadienne et nous avons de ce fait présenté notre organisation peut-être modeste par rapport à d’autres parce que nous fonctionnons sur des ressources qui nous sont propres » a-t-il déclaré. Le Président de la CENI du Tchad le Dr.KODI MAHAMAT qui avait à ses côtés M. Koulamallah Adjib, Rapporteur général de cette Institution, s’est réjoui de la présence de la délégation du Conseil Africain pour la Démocratie en terre tchadienne et a expliqué que la démocrate au Tchad est un processus comme partout ailleurs à accomplir, à parfaire et même à réinventer. Il a expliqué que le Tchad a une CENI paritaire. « Nous avons mis en place un cadre national de de dialogue politique appelé CNDP qui travaille dans la vigilance de nos actions qui sont bien contrôlées pour éviter qu’on ne dérape » a-t-il affirmé avant d’ajouter que « tous les membres de la CENI sont l‘émanation du cadre de dialogue politique qui est censé représenter tous les acteurs politiques… c’est une CENI indépendante mais qui obéit au respect des textes en vigueur. Nous avons 7000 démembrements depuis les provinces jusqu’aux communes en passant par les départements et tous ces démembrements sont tous aussi paritaires, la majorité et l’opposition démocratique y sont représentés ». Quant aux dispositions pratiques pour un bon déroulement de l’élection notamment l’acheminement du matériel électoral dans les bureaux de vote des 23 provinces du pays, le Président de la CENI rassure : « La CENI veille à ce que chaque délégué soit en possession du matériel électoral. Nous avons pris toutes les mesures, toutes les précisions possibles pour que les matériels ne manquent pas à l’appel, les matériels principaux et utiles pour les élections. A cette date je vous garantis que nous avons fait le maximum pour que tous les matériels arrivent à destination. ..Nous avons 13.301 lieux de vote, et nous avons 22 874 bureaux de vote. Nous faisons tout pour qu’il ne manque rien d’essentiel » a déclaré le Dr. KODI MAHAMAT.

Posts à l'affiche
Posts Récents