top of page
  • 2rp

Poutine parle du peuple qui sait faire la différence entres les patriotes et les traîtres



Dans une déclaration télévisée, le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a parlé de la capacité des Russes à distinguer les "patriotes" des "traîtres".


Selon le président, l'Occident tente d'affaiblir la Russie, et des "traîtres nationaux" qui sont "mentalement" extérieurs à leur pays l'y aident. "L'auto-épuration" des gens aidera à renforcer l'État, estime Poutine.


L'Occident essaie de "conduire la Russie au-delà de Mozhay" (*) et d'en faire un "pays faible et dépendant", de la "démembrer", mais cela n'y arrivera pas, a déclaré le président Vladimir Poutine sur les ondes de la chaîne Russie 24.


Poutine a déclaré que derrière les "discours hypocrites et les actions d'aujourd'hui du soi-disant Occident collectif", il y a des "objectifs géopolitiques hostiles" et que l'Occident n'a pas besoin d'une Russie forte. Il a rappelé que les pays occidentaux "soutenaient le séparatisme, le terrorisme, encourageaient les terroristes et les bandits dans le Caucase du Nord" - cela, selon lui, était une tentative de "serrer, presser" la Russie, violer son intégrité territoriale. "Ensuite, ça n'a pas marché pour eux, et ça ne marchera pas maintenant", a assuré le chef de l'Etat.


"Oui, bien sûr, ils essaieront de parier sur la soi-disant cinquième colonne, sur les traîtres nationaux, sur ceux qui gagnent de l'argent ici, chez nous, mais qui vivent là-bas. Et il ne vit même pas au sens géographique du terme, mais selon ses pensées, selon sa conscience servile », a averti Poutine. Mais, à son avis, le peuple russe "sera toujours capable de distinguer les vrais patriotes des racailles et des traîtres et de les recracher simplement comme une mouche qui a accidentellement volé dans leur bouche".


Selon le président, une telle "auto-épuration naturelle et nécessaire de la société" ne fera que renforcer le pays.

Poutine a souligné qu'il ne condamne pas ceux "qui ont une villa à Miami ou sur la Côte d'Azur, qui ne peuvent pas se passer de foie gras, d'huîtres ou de soi-disant libertés de genre". Mais bon nombre de ces personnes "en substance, mentalement sont là" et non avec la Russie, et cela, à leur avis, est un signe d'appartenance à une "caste supérieure". "Ces personnes sont prêtes à vendre leur propre mère, si seulement elles étaient autorisées à s'asseoir dans le couloir de cette caste la plus élevée", a déclaré le président. Mais cette "caste supérieure" a besoin de ces personnes au mieux comme "matériel consommable" pour infliger un maximum de dégâts au peuple russe, estime Poutine.


Il a ajouté que "le soi-disant Occident collectif" et sa cinquième colonne "ont l'habitude de juger tout le monde par eux-mêmes et pensent que tout s'achète et se vend, et pense donc que la Russie va "s'effondrer et battre en retraite". "Mais la Russie ne sera jamais dans un état aussi misérable et humilié", a promis le président.


(*) Expression russe qui signifie envoyer quelqu’un très loin. Le bannir.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page