top of page
  • 2rp

Patrice Lumumba : La restitution d'une dent aux multiples enjeux



60 ans après son assassinat, le seul vestige qui restait du Premier Ministre de la République Démocratique du Congo, ex Congo belge a été remis à sa famille à Bruxelles après plusieurs demandes inscrites par celle-ci auprès des autorités belges


Le 20 juin 2022 entre désormais dans le calendrier historique de la RDC et de l’Afrique. Marquant ainsi la remise d’une dent en or, seul vestige du héros de l’indépendance congolaise.


Rappelons que ce dernier, ancien Premier Ministre sous le régime de Joseph Kasavubu fut le plus grand architecte de l’indépendance du pays en 1960. Il a été capturé et assassiné dans un contexte de tension politique externe et de guerre froide. Son corps fut ensuite dissout dans de l’acide. L’homme chargé de bruler le corps de Lumumba afin que sa demeure ne devienne pas un lieu de pèlerinage rappellera plus tard avoir retiré la dent en or que portait le héros congolais avant de passer à l’acte.

Aujourd’hui, la restitution de celle-ci ne marque pas peut-être la fin d’un combat engagé par sa famille, mais indique une avancée de leur lutte. Car comme l'a martelé son fils ainé François Lumumba : « on est encore au début du processus. L’objectif c’était de savoir dans quelle conditions Patrice Lumumba a été assassiné et quel est le rôle de certains pays occidentaux ».


Une dent aux enjeux géopolitiques

Rappelons que depuis un certain temps, les relations diplomatiques entre la République Démocratique du Congo et son ex-puissance coloniale la Belgique sont très tendues. La puissance coloniale avait perdu sa place de premier partenaire du Congo au profit de la France et la Chine. Cette dent restituée par l’Etat belge pourra donc, se traduire par une vie de repositionnement géopolitique du pays de Leopold II dans l’ex Zaire.

Une avancée historique et mémorielle

Dans un continent orphelin de ses grandes figures et martyrs, le retour de la relique de Patrice Lumumba est une avancée dans la construction d’une mémoire historique au service de la Nation. Ceci permettra ainsi aux nouvelles générations de prendre conscience de cette grande figure et de faire de lui un repère pour la libération totale du continent et la construction d’une cohésion sociale entre peuples. A côté de cet élément s’ajoute également l’immense envie de rétablir la vérité historique autour de la mort de ce martyr.


Une dent aux enjeux économiques

La dent de Lumumba retourne en République Démocratique du Congo. Une question préoccupante s’impose : que fera l’Etat rdcongolais de cette dent, seul vestige de l’héros national ? C’est le moment de penser ériger un grand monument Lumumba où cette dent sera exposée ou encore la placer dans un musée du pays. Celle-ci pourra attirer au Congo de nombreux visiteurs venus de tous horizons car rappelons-le, Lumumba aujourd’hui n’est pas seulement un héros pour la RDC ou l’Afrique mais aussi pour le monde entier.

Puisque le tourisme représente de nos jours 10% du PIB mondial, la RDC pourra donc énormément se faire des revenus dans ce secteur grâce à cette relique qui présente désormais un patrimoine historique de la RDC.


VoixdesJeunes.com