top of page
  • 2rp

OTAN : le missile supersonique Kinzhal russe a choqué!



Le ministère russe de la Défense a annoncé que l’armée russe avait ciblé, mercredi 23 mars, 86 bases militaires ukrainiennes dans le cadre de son opération militaire en Ukraine.

En publiant un communiqué, le ministère russe de la Défense a précisé ce mercredi que les bases concernées comprenaient six centres de commandement, deux bases de lancement de missiles, huit centres d’artillerie de campagne, trois dépôts de munitions et 49 zones de collecte d’armes et de matériel militaire.


Le communiqué indique que les forces de défense aérienne russes ont abattu neuf drones ukrainiens.

Le ministère ukrainien de la Défense a confirmé que depuis le début des opérations russes en Ukraine, 255 drones, 189 systèmes de défense aérienne, 1564 chars et véhicules blindés, 158 lance-roquettes, 627 pièces d’artillerie, y compris des mortiers et 1367 véhicules militaires spéciaux ont été détruits.


Le communiqué ajoute que les forces de la République populaire autoproclamée de Donetsk se battent avec la 25e brigade terrestre ukrainienne pour prendre le contrôle de certaines villes y compris Kamenka dans le nord de Donetsk.

Dans la foulée, un média chinois a qualifié mardi la récente attaque de la Russie contre la zone militaire ukrainienne avec un missile supersonique de « choc pour l’OTAN ».

Selon le média, l’utilisation précise et efficace du missile supersonique Kinzhal dans une opération spéciale en Ukraine a été un choc pour l’OTAN.


Selon le média, l’utilisation du missile Kinzhal revêt une importance particulière, car c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que des armes supersoniques entrent dans une véritable bataille.

« Les missiles russes ont des avantages indéniables sur ceux de l’OTAN et des États-Unis, car les missiles supersoniques américains sont encore en phase de test », poursuit le média.

Selon les informations, le missile Kinzhal avait visé la zone d’armement de l’armée ukrainienne.


Dans ce cadre, le ministère russe de la Défense a annoncé samedi lors d’une conférence de presse qu’il avait utilisé pour la première fois des missiles supersoniques dans son opération spéciale en Ukraine. Le ministère russe de la Défense a déclaré avoir utilisé son dernier missile supersonique pour la première fois dans un conflit pour cibler un dépôt d’armes dans l’ouest de l’Ukraine.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konashenkov, a déclaré samedi lors d’une conférence de presse que les missiles Kinzhal avaient détruit un stock de missiles et de munitions souterraines dans la région d’Ivano-Frankivsk en Ukraine. L’attaque, qui a eu lieu vendredi, était la première utilisation de missiles supersoniques depuis le début des opérations militaires russes en Ukraine.


Les missiles supersoniques Kinzhal peuvent toucher des cibles jusqu’à 2 000 kilomètres. Les missiles Kinzhal sont l’une des nombreuses armes stratégiques dévoilées en mars 2018 par le président russe Vladimir Poutine. Le missile Kinzhal a une vitesse supérieure à Mach 5 (vitesse du son) et, grâce à sa vitesse élevée, peut facilement dépasser les systèmes de défense aérienne de l’OTAN. L’ogive du missile transporte 1 000 kilogrammes d’explosifs et peut également détruire des installations souterraines.


Les pays occidentaux, en particulier les États-Unis, ont fourni un soutien financier et militaire important au gouvernement ukrainien ces dernières années.

À cet égard, le président russe Vladimir Poutine avait précédemment averti que les actions des pays occidentaux, y compris l’envoi d’armes et de mercenaires en Ukraine, tueraient le pays. Le président russe condamnant les nouvelles sanctions occidentales contre son pays suite aux opérations spéciales en Ukraine les a qualifiées de coups durs pour l’économie mondiale dans son ensemble.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page