• 2rp

Ministre de la défense : J’aimerais bien qu'un jour, on parle de la Centrafrique comme une puissance



MARIE-NOELLE KOYARA, ministre de la défense centrafricaine s'est confiée à la télévision panafricaine sur l'effort fournit par le gouvernement, pour restaurer la paix sur une grande partie du territoire national, à quelques jours du double scrutin présidentiel et législatif. Après s'être inclinée sur la mémoire des centrafricains victimes de la Babrbarie de la Bande à François Bozizé, la ministre s'est interrogé sur « l'attitude de ces hommes politiques qui privilégient la prise des armes au détriment du jeu démocratique, pour leurs intérêts égoïstes ». Pour les élections du 27 décembre, Marie-Noëlle Koyara s'est vue confié le Comité de Sécurisation des Élections (CSE). Cet organe regroupe en son sein le ministère de l'administration du territoire, de la sécurité, les différents chefs d'état major de l'armée, de la gendarmerie et de la police. Le comité a mis à la disposition des différents candidats à ces élections, des éléments nécessaires pour leur sécurité. Un plan stratégique a également été mis en place pour sécuriser tout le processus électoral au moins jusqu'à la prestation de serment du futur président.


Quant aux mouvements des hommes en armes dans certaines localités du pays, la Mindef s'est félicité de « l'engagement des forces armées centrafricaines (FACA) qui ont fait peuve de bravoure, pour mettre en déroute la horde de mercenaires » qui veulent mettre à mal la paix retrouvée depuis l'arrivée du Prof Faustin Archange Touadera au pouvoir.


Reconnaissante de l'appui stratégique de certains pays amis et partenaires de la RCA, Marie-Noëlle Koyara a rendu hommage notamment à la Fédération de Russie et la République sœur du Rwanda, qui ont très tôt répondu à l'appel de la RCA, dans le cadre des accords bilatéraux qui les unissent. Ajouté à ceux-là le Cameroun qui s'est toujours montré présent dans la solidarité sous-régionale.


« Nous avons combien d'ambassade dans notre pays !... La Russie est en République Centrafricaine depuis les années soixante. Qu'est-ce qu'il y a d'extraordinaire pour qu'on disent que la présence de la Russie fâche ? L'intérêt de notre pays c'est d'avoir avec nous tous nos partenaires, pour aider à nous reconstruire ». C'est en ces termes que Mme Koyara s'est exprimée sur la coopération de la RCA avec la fédération de Russie. Pour la ministre, chaque pays qui souhaite aider la République Centrafricaine dans la sincérité est le bienvenu. « j'aimerais bien qu'un jour, on parle de la Centrafrique comme une puissance »,a-t-elle enfin lancé.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine