top of page
  • 2rp

Mini-sommet des chefs d'État de l’EAC: Paul Kagame quitte la salle des discussions après être acculé



La République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda étaient invités à participer à un autre mini-sommet ce vendredi 17 février à Luanda, après le 20ème sommet extraordinaire de la Communauté des États d'Afrique de l'Est (EAC) tenu à Bujumbura, ce début de mois.


Cette rencontre à l'initiative du médiateur désigné par l'Union africaine sur la crise entre la RDC et le Rwanda, João Lourenço a réuni les chefs d'État de la région des Grands lacs.


Lors de ce mini-sommet au moment où les discussions se poursuivent à huis-clos dans la salle Julius Nyerere depuis près de 4 heures, le président rwandais, S.E Paul Kagame, le visage fermé a quitté la salle du sommet.


Selon plusieurs sources, le président Kagamé n'a pas supporté les charges contre son pays contenues dans les rapports des chefs d'état-major des armées de l'EAC (dont fait partie le Rwanda) réunis la semaine dernière à Nairobi ainsi que celui de l'Angola. Pourtant, la responsabilité du Rwanda a été clairement établie dans ces rapports.


Toujours selon les mêmes sources, après 1 heure d'absence, le président du Rwanda a regagné la salle des réunions sans explication.


Il faut préciser que, après le sommet extraordinaire de Bujumbura convoqué par le président en exercice de l'EAC, le Burundais Évariste Ndayishimiye, Kinshasa est sorti de là moins satisfait par rapport aux résolutions de ces assises. La RDC attendait de la Force régionale déployée dans l'Est du pays d'exercer un mandat offensif contre les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda.

Comments


Posts à l'affiche