top of page
  • 2rp

Mali : remise de nouveaux équipements militaires

Le Mali a réceptionné mardi de nouveaux équipements militaires livrés par son partenaire russe.



Les clés de plusieurs aéronefs ont en effet été remis au chef d’état-major général de l’armée de l’air ce jeudi 19 janvier 2023 par le président de la transition, Le Colonel Assimi Goïta. Des appareils qui viennent renforcer la flotte aérienne de l’armée nationale.


La cérémonie s’est déroulée à l’aéroport international Président Modibo KEÏTA de Bamako-Senou, en présence du Premier ministre, du Président du Conseil national de Transition (CNT), du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, des Chefs d’État-Major et Directeurs de services des Armées, ainsi que de plusieurs partenaires du pays, notamment l’Ambassadeur de la Fédération de la Russie en République du Mali.


Dans son allocution, le ministre de la Défense malien Sadio Camara, un des hommes forts du régime, a vanté le "partenariat gagnant-gagnant avec la fédération de Russie" au cours d'une cérémonie officielle en présence de diplomates russes et du colonel Assimi Goïta, le président de transition malien.

Ces nouvelles acquisitions, de conception russe, se composent d’avions de chasse et d’appui feu de type Soukoï 25, d’avions d’attaque et d’entrainement avancé de type Albatros L39, d’hélicoptères de manœuvre MI8. Des aéronefs adaptés aux réalités géographiques et à la rigueur climatiques du Mali, selon le Général de brigade Alou Boï Diarra, Chef d’État-major général de l’Armée de l’air, qui s’est dit être « le plus heureux des chefs d’État-Major ». Ces équipements viennent soutenir la montée en puissance de l’armée malienne de façon générale. Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Colonel Sadio CAMARA, a expliqué dans son allocution au cours de cette cérémonie que l’accession d’un pays à la souveraineté « est un long processus dont le but final est de permettre à l’État d’assurer, en autonomie, les besoins essentiels de l’ensemble de ses citoyennes et citoyens ».


C’est une priorité pour chaque État de garantir la sécurité de sa population, a-t-il indiqué avant de souligner que « chaque génération a sa chance à saisir, et son fardeau à porter dans la vie d’une Nation ». Cette responsabilité ne fait pas peur aux autorités maliennes qui se sont engagées à mieux doter l’outil de défense. Le ministre CAMARA a expliqué que « la volonté de moderniser et d’équiper notre armée n’est pas uniquement liée à la crise sécuritaire », mais plutôt le souci d’assurer la sécurité de la population, qui n’est pas un luxe, mais une nécessité.


« Grâce aux efforts des autorités de la Transition et du peuple malien, les Forces de Défense et de Sécurité du Mali, de nouveau debout et autonomes, inspirent désormais le respect, et présentent une image positive du Mali à tous les partenaires, n’en déplaise aux nostalgiques d’un ordre révolu, qui voudraient que cette vaillante armée reste confinée à un rôle d’éternel assisté », s’est réjoui le ministre de la Défense et des Anciens combattants. Après la remise officielle des clefs des nouvelles acquisitions et les vols de démonstrations du L39, le Chef suprême des Armées, le Colonel Assimi GOÏTA, a effectué une visite statique des nouveaux aéronefs.


Rappelons que la Russie avait déjà livré en mars plusieurs hélicoptères de combat et des armes.

De plus, le Mali a annoncé mardi avoir levé pour 277 milliards de francs CFA (quelque 420 millions d'euros) auprès d'investisseurs sur le marché sous-régional de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Posts à l'affiche