top of page

Mali : président et 1er ministre mis hors du pouvoir pour haute trahison et violation de la charte!



Que reprochent les patriotes militaires qui ont libéré le Mali le 18 Août 2020 au Président BAH NDAW et au Premier Ministre Moctar OUANE, interpellé hier 24 mai 2021 et emmené hors de leurs bureaux au Camp militaire sis à KATI? C'est en filigrane la question que chaque lecteur de notre journal électronique est en droit de se poser ! La réponse ressort d'un communiqué rédigé par le Vice-président de la Transition, le colonel ASSIMI GOÏTA ! Il en ressort de nombreux reproches faits au Président de la Transition et au premier ministre.


1-/ Les graves manquements du gouvernement de transition de BAH NDAW et Moctar OUANE.


Il est demeuré constipé face aux problèmes sociaux, notamment l'incapacité à désamorcer les grèves à répétition de l'Union des Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), les manifestations demandant le départ des troupes militaires françaises de la Force Barkhane, les nombreux problèmes sociaux etc... Le Président et le Premier Ministre de la Transition se sont montrés moins soucieux des véritables problèmes sociaux et se sont concentrés sur leurs images à l'international ! Le Premier Ministre a effectué des consultations en vue de la formation d'un gouvernement que le président à décrété hier 24 mai 2021! Le comble c'est que les ministères de la sécurité de la Défense ont connu des nouveaux patrons, sans que le Vice-président de la Transition ait été consulté comme il est prescrit dans la charte de la transition. Il s'agit d'une flagrante violation de la charte de la transition ! Une violation expresse! En somme, il s’agit, non d'un excès de zèle, mais d'une Haute Trahison !


2-/ Fin de l'affairisme du Président de la Transition et de son premier ministre.


Le Camp militaire Soundiata Keita situé à KATI garde depuis hier soir, BAH NDAW, Moctar OUANE et d'autres personnalités du gouvernement. La conséquence c'est que ces autorités sont démises de leurs fonctions et le nouveau gouvernement décrété hier reste étouffé dans l'œuf. Personne n'a pris et ne prendra fonction !


La concertation entre les auteurs du coup d'État sans effusion de sang du 18 Août 2020 devait être de mise avec les membres civils de la transition ! D'où vient-il que le Président et le Premier Ministre piétinent les membres militaires de la transition au point de ne pas les consulter sur les sujets de Défense et de sécurité ?? La révolution malienne ne doit pas être phagocytée par des affairistes, des pro- occidentaux qui tâtonnent lorsque le destin du Mali est en jeu. Le Mali a besoin des patriotes pour livrer et parachever sa guerre de libération!

Σχόλια


Posts à l'affiche
bottom of page