top of page
  • 2rp

Les Guinéens ont eu la France !



Il est vrai que le clan occidental avait beaucoup, et même énormément misé sur le coup d’État qui a eu lieu le 5 septembre 2021 en Guinée !


Mais contrairement à ce qui était prévu, la Guinée se dirige vers d’autres partenaires et se dirige vers de nouvelles politiques qui ne sont pas forcément celles dictées par l’axe occidental.

Premièrement et en ce qui concerne le secteur économique, dans le cadre de sa visite en Guinée, Youba Ba, ministre délégué malien chargé de l’Élevage et de la Pêche en compagnie de son homologue guinéen, a paraphé, un protocole d’accord réglementant la transhumance entre les deux États. C’était en présence des ministres guinéens chargés des Affaires étrangères et l’Administration du territoire et, côté malien, de l’ambassadeur du Mali en Guinée. Pour la circonstance, le ministre Youba Ba a, dans son discours, au nom des plus hautes autorités de la Transition, remercié les autorités guinéennes pour leur grande disponibilité ayant facilité la signature de ce protocole.

Mais ce n’est pas tout et le clan US-OTAN n’est pas au bout de ses surprises, puisque « Alpha Condé est rentré en Guinée vendredi 8 avril après un séjour aux Émirats arabes unis pour y être soigné, a annoncé la junte au pouvoir à Conakry ».


Dans son communiqué, le chef de la junte guinéenne Mamadi Doumbouya a remercié les Émirats arabes unis pour la grande attention dont l’ancien président Alpha Condé a bénéficié. Mamadi Doumbouya précise également que l’intégrité physique et la dignité de l’ancien président seront respectées conformément à son rang et à son statut.

Et dire que la force d’occupation espérait tant pouvoir exiler Alpha Condé loin de son pays afin de tenter sa chance avec le président de la transition et empêcher que le scénario malien fasse des émules en Guinée, pari perdu évidemment !

Le camp occidental n’est pas au bout de ses surprises, puisque dans une interview accordée, samedi, à Guinéenews, le porte-parole du gouvernement de la Guinée, Ousmane Gaoual Diallo, a souligné que les Guinéens sont « déçus » en lisant le communiqué des chefs d’État de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) qui étaient réunis à Accra au Ghana, le vendredi 25 mars, pour un nouveau sommet extraordinaire sur le Mali, la Guinée et le Burkina Faso.

Le gouvernement guinéen a fait comprendre à la Cédéao qu’« on n’évolue pas vers la démocratie sous le diktat » et a invité cette organisation à « ne pas considérer la Guinée comme un pays en guerre ou un pays en crise », car ce sont les crises qui ont abouti à la situation actuelle en Guinée.



Les Guinéens ont eu la France !

Le retour du président Condé dans le pays, une posture affirmant ne pas succomber à la pression des occidentaux et une coopération avec le Mali, les choses poussent à croire que la Guinée est timidement en train de suivre la voie que le Mali, la Centrafrique ou encore l’Éthiopie, Madagascar ou le Mozambique ont tracée. Ce qui montre que la volonté est plus forte, et que peu importe celui qui prend les rênes du pays, il a plutôt intérêt à suivre son peuple, car c’est ce qui prime aujourd’hui.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
bottom of page