top of page
  • 2rp

La Tanzanie accorde au Burundi un terrain de 10 hectares pour la construction d'un "port sec"



La Tanzanie a accordé au Burundi un terrain de 10 hectares pour « la construction d'un port sec », afin de réduire les coûts liés à l’entreposage des marchandises, a déclaré dimanche soir à la télévision nationale, le président burundais, Evariste Ndayishimiye au retour d’une visite de trois jours en Tanzanie.


« La Tanzanie nous a gracieusement accordé un terrain de dix hectares de Kwala, à deux heures de route du port de Dar es Salaam », a déclaré le président burundais.


« Je rentre avec le plan du port à ériger dans ce site et les autorités tanzaniennes nous enverront bientôt les documents d’attribution définitive », a-t-il ajouté.


« La construction de ce port sec permettra également de réduire les coûts encourus par les hommes d'affaires burundais dans la conservation de leurs produits en transit », a déclaré le président burundais.


Le chef de l’Etat burundais a effectué du 22 au 24 octobre 2021 une visite officielle en Tanzanie.


C’est la deuxième visite effectuée par le nouveau président burundais dans ce pays voisin, en Afrique de l’est.


En septembre 2020, le président Evariste Ndayishimiye avait effectué une visite en Tanzanie, la première effectuée à l’étranger depuis sa prise de fonction en juin de la même année.


Pays enclavé, le Burundi reste fortement dépendant de ses voisins pour son commerce extérieur. Il veut tirer profit de ses bons rapports avec la Tanzanie, pays à large façade maritime.


Pour son commerce extérieur, le Burundi est régulièrement relié à la Tanzanie par le port de Kigoma qui est connecté par le rail à la plateforme de Dar es Salaam.


Gitega sollicite également le port zambien de Mpulungu, qui l’approvisionne en matériaux de construction et celui de Kalemie, en RD Congo pour acheminer le carburant.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page