top of page
  • 2rp

La Russie convoque une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU pour présenter les preuves du BioLab



Il y a soixante ans, les États-Unis ont grillé l'Union soviétique lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU convoquée pour la crise des missiles de Cuba. Il y a un vieux dicton, "la vengeance est un plat qui se mange froid". La Russie va déverser une cargaison de nourriture congelée sur les États-Unis demain à 11 heures en exposant le soutien apporté par les États-Unis à l'Ukraine au cours des 17 dernières années pour la recherche d'armes biologiques et chimiques.


La semaine dernière, les analystes du renseignement américain ont été alarmés lorsqu'ils ont obtenu des informations montrant que des unités russes d'armes chimiques et biologiques étaient activées et se déplaçaient en Ukraine. Ces analystes ne savaient rien de ce que le Département de la Défense avait fait en Ukraine en termes de financement de laboratoires militaires d'armes biologiques en Ukraine. Sans cette connaissance, ils ont conclu que la Russie se préparait à utiliser des armes chimiques et/ou biologiques. C'est compréhensible, mais faux.


Les unités russes ont été déployées pour sécuriser ces laboratoires d'armes biologiques. Et en les sécurisant, elles ont récupéré un trésor de documents montrant que les États-Unis ont violé l'accord international régissant les armes chimiques et biologiques.

Comments


Posts à l'affiche