top of page

La BEAC annonce la mise en circulation d’une nouvelle gamme de pièces de monnaie



Après la mise en circulation d’une nouvelle gamme de billets de FCFA dans les six pays (Cameroun, Gabon, Congo, Centrafrique, Tchad, Guinée-équatoriale) de la Cemac le 15 décembre 2022, la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) projette de mettre également une nouvelle gamme de pièces en circulation.


Ce sont 150 millions de francs CFA en pièces de monnaie qui seront mis en circulation sur le marché sous-régional, a annoncé le Gouverneur de Banque des États de l’Afrique centrale, Abbas Mahamat Tolli dans une conférence de presse organisée le 27 mars dernier. Il a indiqué que cette mesure vise à pallier la pénurie de ces signes monétaires et faciliter les transactions commerciales au sein du bloc communautaire.



La date reste à préciser mais la décision a d’ores et déjà été actée par le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC), réuni en session ordinaire le 15 mars 2023 à Yaoundé sous la présidence de Jean-Baptiste Ondaye, ministre de l’économie et des finances de al République du Congo. Cette décision, apprend-on, est conforme aux préconisations formulées par la BEAC.


En effet, Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale a autorisé la mise en circulation d’une nouvelle gamme de pièces de monnaie de valeurs allant de 1 Fcfa à 500 Fcfa, avec pour grande innovation, la création d’une pièce de 250 Fcfa. L’institution financière veut ainsi modifier la matière première qui sert à la fabrication de ces signes monétaires, prisés par des réseaux illégaux d’exportation de pièces d’argent.



Il s’agit des pièces de 1 FCFA, 2 F, 5 F, 10 F, 25 F, 50 F 100 F et 500 F. Au terme des assises, le Comité ministériel de l’Umac a ratifié les comptes annuels de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) arrêtés au 31 décembre 2022 à un total du bilan de 11 917,1 milliards et un résultat net de l’exercice de 114 milliards FCFA.


Malgré l’augmentation de 12% de la masse monétaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale en 2021, la pénurie de pièces de monnaie persiste. Une enquête lancée par la BEAC dès décembre 2019 a révélé qu’il s’agit de la plus importante crise de monnaie divisionnaire depuis la période 2004-2005.


Mots-clés :

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page