• 2rp

L’économie sénégalaise résiste aux répercussions de l’épidémie de Covid-19


La crise sanitaire due au COVID-19 a bouleversé les projections de croissance qu’espérait le Sénégal en 2020, arrêtant la dynamique de croissance économique constaté ces dernières années dans ce pays ouest-africain. Après plus de neuf mois de crise sanitaire, le Sénégal a entamé son opération de relance de l’économie.


Début septembre, le chef d’Etat sénégalais Macky Sall a lancé le Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP2A) du Plan Sénégal émergent (PSE), en vue de relancer l’économie nationale ébranlée par la crise sanitaire.


La bonne campagne agricole qui vient d’avoir lieu, avec les récoltes exceptionnelles de l’arachide, va permettre au Sénégal d’éviter la récession et d’obtenir un taux de croissance inattendu qui serait au-delà de 2%.


Un homme passe devant un graffiti prônant des mesures préventives contre le nouveau coronavirus à Dakar, au Sénégal, le 23 avril 2020.


Pour 2021, les autorités sénégalaises ambitionnent de réaliser de meilleures performances économiques qui permettraient d’oublier la parenthèse du COVID-19.


Les autorités sénégalaises avaient prévu pour l’année 2020 une consolidation des bons résultats enregistrés sur le plan économique des années précédentes, avec un taux de croissance de 6%.


Mais l’annonce du premier cas positif de COVID-19 sur le sol sénégalais, le 2 mars 2020, a fortement perturbé la marche du pays. Plusieurs secteurs, dont le tourisme, le transport, la restauration, l’hôtellerie, ont beaucoup souffert de l’influence de l’épidémie. Cette période a duré environ trois mois jusqu’à la fin de l’état d’urgence.


Le système sanitaire, malgré le manque de moyens suffisants, a fait preuve de résilience face aux nombreux cas de contamination, recevant des félicitations des plus hautes autorités sénégalaises et étrangères.


Dans son combat contre le nouveau coronavirus, le Sénégal a reçu le soutien de plusieurs pays partenaires, dont la Chine.


La survenue de l’épidémie de COVID-19 n’a pas été un frein au déroulement des projets phares de la coopération sino-sénégalaise. Les sociétés chinoises ont pratiqué une politique de « non arrêt des travaux, non interruption de la production, non retrait des capitaux et non retrait des personnels sur place ».

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine