top of page
  • 2rp

L’ambassadeur Olivier Brochenin présente les excuses de la France pour l'affaire de l'hélicoptère



Le 30 juillet, l'ambassadeur de France en Guinée équatoriale, Olivier Brochenin, s'est adressé aux médias pour s'excuser de l'atterrissage d'un hélicoptère militaire à l'aéroport de Bata sans les autorisations appropriées.


L'ambassadeur a expliqué que l'appareil a effectué cette manœuvre d'atterrissage parce qu'il était à court de carburant et a reconnu deux erreurs techniques : d'une part, l'hélicoptère n'a pas demandé l'autorisation d'atterrir qui doit être notifiée plusieurs heures à l'avance aux autorités, en raison d'une " mauvaise organisation ". En outre, l'hélicoptère ne figurait pas sur la liste des appareils autorisés à survoler le pays.


Pour ces deux raisons, l'ambassadeur s'est excusé et a indiqué qu'il discuterait de la question de manière appropriée avec le ministère français de la défense.


En outre, les autorités équato-guinéennes ont autorisé l'hélicoptère et ses six occupants, qui ont été arrêtés après l'atterrissage, à quitter le pays.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page