top of page
  • 2rp

Kenya / Élections présidentielles 2022 : Odinga et Ruto au coude à coude



La course présidentielle au Kenya entre le vice-président William Ruto et Raila Odinga, un ancien Premier ministre s’annonce très serrés.


C’est du moins ce qui se dégage des résultats provisoires publiés par les bureaux de vote. Avec plus de 90 % des résultats publiés dans des milliers de districts individuels, les décomptes locaux des données brutes suggèrent que peu de choses séparent les deux candidats.

Cependant, il pourrait s'écouler plusieurs jours avant que le résultat officiel ne soit connu.

Ce vote fait suite à une intense campagne dominée par des débats sur le coût de la vie, le chômage et la corruption.


Le taux de participation est estimé à environ 60 %, bien en deçà des 80 % des dernières élections il y a cinq ans.



Toutefois, le chef de la commission électorale, Wafula Chebukati, estime que ce chiffre augmentera lorsque les données concernant les électeurs qui sont vérifiés manuellement, plutôt que d'un kit d'identification électronique, seront disponibles.


Une journée électorale entachée de retards logistiques et d'un échec du kit d'identification dans certaines parties du pays.


Lors de son dernier briefing, M. Chebukati a signalé que la commission avait reçu 97 % des résultats présidentiels envoyés par voie électronique, mais que le décompte officiel ne commencerait qu'après réception des résultats physiques pour vérification.


Il a également fait référence à l'un des incidents violents signalés le jour du scrutin, impliquant un député en fuite pour avoir prétendument abattu le garde du corps de son rival dans un bureau de vote.


"Une affaire de meurtre est une affaire qui doit être traitée par la police, la loi suivra son cours et la justice sera rendue", a-t-il déclaré.



« Baba » contre « Hustler »


Les deux favoris de la course présidentielle sont des politiciens chevronnés.


D’un côté, Raila Odinga - un leader de l'opposition de longue date, surnommé Baba ("père") par ses partisans, se présente à la présidence pour la cinquième fois. De l'autre, William Ruto, qui a tenté de mettre en avant ses liens avec les Kenyans ordinaires en se qualifiant d'"hustler" (débrouillard), se présentera pour la première fois à la présidence.



Deux autres candidats - David Mwaure et George Wajackoya - sont également en lice.


Le président sortant Uhuru Kenyatta soutient Odinga, un ennemi devenu allié, pour lui succéder, après une brouille avec Ruto.

Pour gagner la course présidentielle au premier tour, un candidat doit enroler :

· plus de la moitié de tous les votes exprimés à travers le pays;

· au moins 25 % des suffrages exprimés dans un minimum de 24 comtés.


Après avoir effectué le décompte des votes, les responsables locaux prennent une photo de la feuille de pointage finale et envoient l'image directement à la circonscription et aux centres de pointage nationaux.


Les médias, les partis politiques et les membres de la société civile compilent leurs propres décomptes en utilisant les résultats définitifs déclarés dans plus de 40 000 bureaux de vote.


Mais seule la commission électorale peut déclarer le vainqueur de l'élection présidentielle après vérification des formulaires physiques et numériques transmis au centre national de dépouillement.


Il dispose de sept jours avant la publication des résultats.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page