Guinée Equatoriale / Catastrophe de Bata : le FAO, le Congo et le Brésil font preuve de solidarité



L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), ainsi que le gouvernement de la République fédérale du Brésil ont envoyé des denrées alimentaires pour un montant de 100 000 dollars, soit près de 60,5 millions de francs CFA, afin d’aider les victimes du 7 mars, répondant ainsi à la demande d'aide humanitaire formulée par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Même son de cloche du coté du Congo où l’ambassadeur de Guinée équatoriale accrédité en République du Congo, Samuel Ateba Owono Iyanga, a assisté le mercredi matin 24 mars à la cérémonie d'au revoir et d'embarquement de l'aide humanitaire envoyée par le gouvernement de Brazzaville suite à l'incident du 7 mars dernier dans la caserne militaire de Nkoantoma à Bata.


Objectif des différents dons


L'objectif de ce don, d'environ 4 600 boîtes, est de fournir de la nourriture aux personnes touchées par les explosions dans la caserne de Nkoantoma. En parallèle, la FAO participe avec le système des Nations Unies à une évaluation rapide et complète des dommages causés par les explosions, qui permettra d'estimer les besoins immédiats en matière de réponse d'urgence ainsi que les besoins et les coûts pour la phase de post-urgence et de récupération. Ces ressources proviennent de fonds internes de la FAO, cinquante mille dollars, d'une généreuse contribution de cinquante mille dollars supplémentaires du gouvernement brésilien, et d'une contribution supplémentaire de 10 % de la valeur de l'achat accordée par Supermercado Martínez Hermanos. Ces ressources seront investies dans l'achat de denrées alimentaires qui seront distribuées aux personnes touchées, tant directement aux familles que dans des cantines sociales. C’est L'ONG ASAMA (Association des femmes africaines, dans ses sigles en espagnol) qui sera chargée du processus de distribution, afin que ces produits puissent arriver aux sinistrés. Cette ONG aide plus de 1 000 familles, dont près de 100 touchées par les explosions sont temporairement hébergées. Dans le cadre de son activité, l'ONG a mis en place une cantine sociale dans la ville de Bata, où environ 1 000 enfants touchés par les explosions reçoivent une alimentation quotidienne. Il est prévu qu'au cours de la distribution, l'ONG identifie d'autres personnes touchées pour qu’ils puissent bénéficier de la nourriture fournie. Du coté du Congo, la mission humanitaire qu'envoie l'exécutif de Brazzaville pour collaborer aux services d'aide aux sinistrés de l'incident du 7 mars dernier à Bata est dirigée par le colonel Samuel Akouya et composée de près de 150 effectifs de diverses spécialités et d'un hôpital de campagne équipé, ainsi que d'une logistique pour les services supplémentaires.


La Guinée mérite ce soutient Humanitaire


La Guinée équatoriale a mené la vision « l'Afrique pour l'Afrique » par sa contribution au Fonds fiduciaire de solidarité africaine (ASTF) géré par la FAO, afin de contribuer à l'engagement et à l'esprit de solidarité qui la caractérise, soutenant ainsi des milliers de bénéficiaires sur le continent africain. Dans ce contexte, la FAO reconnaît l'esprit de solidarité qui caractérise cette nation et réitère son soutien en s'associant au message des Nations Unies. La FAO, de concert avec le gouvernement de la République fédérale du Brésil, exprime sa plus profonde sympathie et sa solidarité avec le peuple de Guinée équatoriale, notamment avec tous ceux qui ont été directement touchés par les explosions, et se déclare tout à fait disposée à contribuer à soutenir davantage le développement du pays afin d'assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population.

Posts à l'affiche
Posts Récents