Guinée / Election au Niger: Non ! Alpha Condé n'a rencontré aucun opposant nigérien



Depuis quelques heures, des rumeurs circulent dans certaines rédactions et sur les réseaux sociaux, annonçant certains opposants nigériens à Conakry, à la rencontre du président Alpha Condé. Il n'en est rien.


La relation entre Niamey et Conakry est au beau fixe. Contrairement à ce qui se dit ça et là, les opposants nigériens Mahamane Ousmane (candidat aux seconds tours face à Mohamed Bazoum) et le principal opposant Hama Amadou ne se sont pas rendus en Guinée. Ceux qui diffusent de telles informations visent à créer une cassure entre le Président Alpha Condé et son homologue du Niger Mahamadou Issoufou.


En effet pour ceux qui l'ignoraient encore, le prof Alpha Condé dans sa culture politique a toujours été contre l'ingérence de toutes sortes dans les affaires internes des États. La rumeur annonçant des opposants à Issouhou dans la capitale guinéenne n'est que pure manipulation, pour éloigner les nigériens des véritables enjeux des élections dans leurs pays, qui se résument aux questions de souveraineté. Alpha Condé depuis son arrivée au pouvoir en 2010, n'a fait que se concentré sur le bien-être de ses compatriotes et la promotion des relations chaleureuses entre les États africains. Ceci a été le leitmotiv de son mandat à la tête de la conférence des chefs d'état de l'union africaine en 2017. Le président Condé a toujours milité pour une Afrique forte et solidaire, indépendante de l'influence étrangère dans sa prise de décision. Il avait notamment appelé les pays africains à « couper le cordon ombilical avec la France », afin d’amorcer le développement du continent. Comment expliquer dans ce cas qu'on lui attribue des intentions d'ingérence dans le processus électoral au Niger ?


Alpha Condé victime d'ingérence


Bien au contraire, le président Condé a été la cible des critique ouvertes de certains de ses pairs ouest-africains à l'occasion de l'élection présidentielle du 18 octobre dernier. En effet, les présidents Ousmane Embalo de Guinée Bissau et Macky Sall du Sénégal s'étaient clairement montrer favorables au départ du président Alpha Condé. En soutenant clairement la candidature de son principal opposant Cellou Dalein Diallo. Malgré ce soutien démesuré, Alpha Condé s'est montré gentleman et continue de cohabiter pacifiquement avec ceux qui ont milité pour son départ. Il le fait au nom de la solidarité africaine, respectant les valeurs qu'il a toujours incarné.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine