top of page
  • 2rp

Ghana / Gouvernance : Nana Akufo-Addo réaffirme qu’il ne se présentera pas à la présidentielle 2023



Le président ghanéen Nana Akufo-Addo réitère son engagement à respecter les principes du protocole de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), sur la démocratie et la bonne gouvernance. Il a réaffirmé qu’il ne se présentera pas à l’élection présidentielle 2023 au Ghana. C’était lors du 2ème forum de Kofi Annan sur la paix et la sécurité, qui s’est tenu au Centre international de formation au maintien de la paix de Kofi Annan (KAIPTC), le mercredi 8 décembre 2021.


A l’instar de l’ancien président du Niger, Mahamadou Issoufou, le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, ne compte pas tripatouiller la constitution de son pays pour prolonger son séjour présidentiel. Il a déclaré qu’il n’apportera aucune modification substantielle aux lois électorales au cours des six derniers mois avant les élections. Le Chef de l’Etat Ghanéen a également ajouté qu’il respectera la limite de deux mandats pour l’exercice de l’autorité présidentielle, comme stipulé dans la Constitution de la République du Ghana. Nana Akufo-Addo a rassuré a qu’il ne sera pas un obstacle à la conduite d’élections libres, justes et transparentes. « Je passerai le pouvoir au prochain président élu le 7 janvier 2023 », dit-il.


En tant que président en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo a assuré aux participants à la conférence qu’il incitera ses collègues chefs d’État de l’organisation sous-régionale à prendre l’engagement, « et les soutiendra alors qu’ils continuent à œuvrer pour la démocratie et la bonne gouvernance dans leurs pays respectifs ».


Ce n’est pas la première fois que Nana Akufo-Addo s’exprime au sujet de la limitation de deux mandats au sein des pays membres de la CEDEAO. Selon le président Ghanéen, cela empêcherait le phénomène de coup d’Etat observé ces dernières années dans Etats de l’Afrique de l’Ouest notamment au Mali et en Guinée.

Kommentare


Posts à l'affiche