top of page

Gabon / Remaniement Ministériel : Ossouka Raponda à la vice-présidence



Rose-Christiane Ossouka Raponda a désormais la tâche de suppléer le chef de l’Etat gabonais Ali bongo dans la conduite des affaires du pays. Elle a été nommée à ce poste ce 9 janvier 2023, par décret du président de la République. La déclaration a été lue par le secrétaire général de la présidence de la République, Jean-Yves Teale.


Âgée de 59 ans, l’ex-maire de la capitale Libreville et ministre de la Défense, occupait la fonction de Première ministre depuis juillet 2020, en devenant alors la première femme cheffe d'un gouvernement gabonais. Elle a été remplacée à ce poste par Alain-Claude Bilie-By-Nze nommé chef du gouvernement. Ali Bongo Ondimba a laissé ainsi la charge à son désormais ex-ministre de l'Énergie et des Ressources hydrauliques de former le nouveau gouvernement.


Ce nouveau gouvernement est surtout marqué par des changements des ministres de la Défense nationale et des Affaires étrangères. Le président Ali Bongo a confié la défense du Gabon à Félicité Ongouori Ngoubili, autrefois ambassadrice du Gabon au Royaume de Belgique, de la France et auprès de l'Union Européenne. Michaël Moussa Adamo qui avait déjà occupé le département ministériel des Affaires étrangères, revient à son ancien poste. Par ailleurs, Jean-Norbert Diramba et Jean-Pierre Doukaga Kassa, deux figures des Démocrates de l’opposition, font leur entrée au gouvernement respectivement au Tourisme et à l’Economie numérique. Leur intégration au sein de l’équipe gouvernementale « laisse penser que le président des Démocrates [Jean-Norbert Diramba], soutien de l’opposant Jean Ping lors de la présidentielle de 2016, a accepté la main tendue d’Ali Bongo », écrit Gabon Review, un site d’information proche de l’opposition.


Six ministres ont été démis de leurs fonctions. Il s’agit notamment de Prisca Nlend Koho, Carmen Ndaot, Biendi Maganga Moussavou, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, Sosthène Ossoungou et Mathias Otounga Ossibadjouo. En effet, Prisca Koho Nlend, voit son portefeuille ministériel confié à Guy Patrick Obiang, qui devient ministre de la Santé et des affaires sociales. De même, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou cède le ministère de la Communication à Pascal Houangni Ambouroue. Au ministère de l’agriculture, Biendi Maganga Moussavou perd son strapontin, après un bail de près de 5 ans au gouvernement. Il est remplacé à ce poste par Charles Mve Ella. Sosthène Ossoungou Ndibangoye, ministre du Budget et des Comptes publics, est remplacé par Edith EKIRI MOUNOMBI épouse OYOUOMI, déjà membre du gouvernement. Enfin, Mathias Otounga Ossibadjouo et Carmen Ndaot respectivement ministres de la Décentralisation et de la Promotion des investissements privés, sont eux aussi limogés du gouvernement. Ils sont respectivement remplacés par Michel Menga M’Essone et Hugues Mbadinga Madiya.

Comments


Posts à l'affiche