top of page
  • 2rp

France / Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron pourrait-il être réélu ?



Selon des sondages, au moins 69 % des Français pensent que le président français Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022 s’il se présente à la prochaine élection présidentielle.


L’impopularité d’Emmanuel Macron semble alors très élevée chez les personnes ayant voté pour lui au premier tour de la présidentielle en 2017 (74 %), ainsi que chez les électeurs de François Fillon (62 %).


Les cadres et les retraités sont les seules catégories de la population au sein desquelles le mécontentement n’est pas en hausse. 62 % des personnes interrogées les 21 et 22 janvier derniers pour ce sondage expriment leur déconvenue.


Seulement 14 % à se féliciter de l’action du président français


Ils sont aujourd’hui seulement 14 % à se féliciter de l’action du chef de l’Etat français.

Il faut dire que la politique intérieure comme extérieure de la France ne plait plus à la population. Beaucoup accusent le président Emmanuel Macron de s’ingérer dans les affaires internes de certains Etats, dont les Etats africains. Ceux-ci estiment que c’est cette ingérence qui entraîne le climat d’insécurité dans le pays, en parlant du terrorisme. De plus, la gestion de la crise due au coronavirus est jugée catastrophique par la population.


Quelques sujets qui fâchent


La gestion de la crise sanitaire jugée catastrophique

Après un premier confinement en mars 2020, puis un second en novembre de la même année, le Coronavirus n'a toujours pas été endigué. Emmanuel Macron et le gouvernement ont tenté de mettre en place des mesures restrictives, mais rien n'y a fait car le virus est reparti de plus belle.

Encore confinée, la population française est aux abois. Au-delà de lui faire craindre la contamination, la situation l’empêche de vivre normalement.

Aussi, nombre de scientifiques n'hésitent pas à critiquer ouvertement l'exécutif français dont la politique gouvernementale est jugée inefficace face à la crise.


Difficile éradication du passé colonial en Afrique

Les ingérences étrangères en Afrique commencent à agacer le peuple français.

Fort est de constater que la politique du président Emmanuel Macron en Afrique, n’a pas su prendre ses distances avec le passé colonial de la France. Son initiative pour une nouvelle politique est un échec.

En plus des 5 mille soldats français dans le Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane, la France compte aussi des soldats en Côte d’Ivoire, en République centrafricaine, à Djibouti et en République Démocratique du Congo. Malgré cela, il faut le souligner, la situation sécuritaire dans ces pays ne désemplie pas. Au contraire, l’armée française est accusée de pires exactions dans ces pays.

Les français lui reprochent de poursuivre la mission de néocolonialisme engagée par ses prédécesseurs. Une mission qui a des conséquences lourdes sur la paix et la sécurité du peuple français.


Accusation de soutien aux organisations terroristes

La France est connue pour ses soutiens à certains groupes terroristes.

Tout récemment, la France était accusée de soutenir les rebelles appartenant à l’ex président centrafricain François Bozize, en RCA. Il était question de faire tomber le régime du Président Touadera et d’imposer Bozize au pouvoir. Une mission qui a essuyé un échec, avec l’intervention de la Russie.

Au Tchad, la France est également accusée de soutenir les rebelles du Fact. Le dernier communiqué du leader de ce groupe de terroristes signé à Paris a suscité des interrogations. L’assassinat du Maréchal Idriss Deby Itno laisse un gout amer au sein de l’opinion internationale.

Plus loin en Syrie, l’on se souvient qu’Emmanuel Macron avait accueilli les éléments terroristes à l'Élysée. Les soldats français, avec les militaires américains, entraînent les terroristes dans les villes syriennes de Hasséké et de Deir-ez Zor. Il a défendu le groupe terroriste, qui selon lui, contribue à la lutte contre l'organisation terroriste Daech. Il a ainsi ouvertement préféré une organisation terroriste à une autre.


A côté de cela, l’on peut ajouter les manifestations des gilets jaunes, qui on le rappelle, ont été violemment réprimées.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page