top of page
  • 2rp

France et la défaillance de mettre à l'abri les sans-abris



Le ministre délégué au Logement, Olivier Klein a appelé les entreprises disposant d'espaces de bureaux inutilisés à mettre à disposition des sans-abris en raison de difficultés liées au coût de la vie, dans le cadre du plan grand froid.


« Je lance un appel aux chefs des entreprises qui ont des bureaux qu'ils n'utilisent plus et qui pourraient être rapidement mis à disposition en faveur des sans-abris », a déclaré Olivier Klein à la radio France Inter, samedi 17 décembre.

Les températures dans une grande partie du pays ont parfois chuté de manière significative ces derniers jours. Certaines associations estiment que plus de 2 000 enfants dorment actuellement dans la rue en France. Lundi, les autorités régionales se sont réunies pour identifier les moyens de rendre les bâtiments publics inutilisés disponibles comme abris d'urgence. Quatre régions, dont l'Ile de France, regroupant Paris et sa région, ont lancé samedi un plan en ce sens.


Le collectif Morts de la Rue a estimé qu’en hiver dernier au moins 620 personnes sans domicile fixe (SDF) sont mortes dans les rues à travers la France.

Ailleurs en Grande-Bretagne, de nombreuses organisations caritatives ont émis des avertissements selon lesquels les personnes à faible revenu étaient à risque pendant les jours où les températures chutent fortement, car les factures énergétiques moyennes sont deux fois plus élevées qu'à la même époque l'année dernière.


« Nous sommes tous aux prises avec tout, gaz, électricité, nourriture. Jusqu'à il y a un an, je pouvais me débrouiller avec des allocations », a déclaré Nora, une femme sans emploi dans la cinquantaine, qui se rend régulièrement dans un centre de réchauffement.

Les crises du coût de la vie et de l'énergie en Europe se sont aggravées au cours de l'année écoulée, car l'augmentation de la demande lors de la réouverture des économies post-COVID a coïncidé avec la guerre de la Russie en Ukraine et une compression ultérieure des approvisionnements en pétrole et en gaz vers l'Europe. Cependant, les experts affirment que le Royaume-Uni est le pays le plus touché d'Europe occidentale, car il a vu le taux d'inflation annuel atteindre 11,1% en octobre 2022.


Les prix du gaz en Europe ont grimpé en flèche cette année après que la Russie a réduit ses livraisons de gaz suite à son opération militaire spéciale en Ukraine, faisant grimper les coûts du carburant et alimentant l'inflation. Dans ce froid hivernal, la Russie a pratiquement coupé son approvisionnement en gaz naturel vers l’Europe, invoquant des difficultés techniques causées par les sanctions.

Mots-clés :

Commentaires