FIFA : Enquête sur les soupçons de corruption de Veron Masengo Omba en Afrique et au Cameroun



Depuis plus d'un an, les procureurs généraux suppléants, Ruedi Montanari et Jacques Rayroud, qui assument par intérim la co-direction du Ministère public de la Confédération suisse s'intéressent particulièrement à un certain nombre de hauts représentants du football mondial, issus du continent africain ; après la démission du procureur général de la Confédération, Michael Lambe, accusé d'avoir à plusieurs reprises rencontré Gianni Infantino dans l'affaire du Fifagate.


Dans le viseur des investigateurs, se trouve Veron Mosengo Omba, un camarade de faculté de Gianni Infantino qui est devenu le Responsable des associations membres de la FIFA, après l'arrivée de celui-ci à la tête de l'institution: transferts financiers douteux, subventions de la FIFA vers des fédérations africaines au traçage quasi-impossible... Les enquêteurs suisses en ont après le Congolais.



Veron Mosengo Omba est soupçonné d'avoir, avec le 1er vice-président de la CAF, Constant Omari distrait un millions de dollars de la ligne de financement du programme FIFA Forward en Afrique qui vise à équiper les fédérations du continent. Pour s'approprier ce montant, le duo Omari et Veron a dévoilé des projecteurs à panneaux solaires sur 2 terrains de football en sol dur stabilisé à Kinshasa. Des panneaux solaires issus d'un projet pilote financé par la FIFA pour installer des projecteurs solaires au Burkina Faso en 2017, et les travaux sur le projet en RDC dans la municipalité de Kasa-Vubu à Kinshasa ont commencé en juin 2019.


Le nouveau FIFA Forward Program 2.0 alloue la somme annuelle de 1.5 millions de dollars par fédération de 2019 à 2023, une petite partie de cet argent (500,000 dollars) allant aux dépenses opérationnelles comme les salaires et la gestion de la Fédération tandis que le reste ( 1 million dollars) devrait être affecté à des programmes de développement spécifiques.


"La question qui se pose dans nos esprits collectifs est la suivante : est-ce le meilleur que la RDC pourrait faire avec leur part de 1 million de dollars pour l'année 2019-2020 ? " s'indigne une source à la CAF.


"Les procureurs généraux suisses soupçonnent aussi Veron Mosengo Omba d'avoir contribué au détournement de 1,3 millions de dollars de la fédération Kényane de football au profit d'une fausse entreprise au Royaume-Uni qui prétendait pouvoir leur vendre un fourgon OB à pleine charge", apprend-on toujours de source bien introduite dans les arcanes du football mondial.


Le cas de la FECAFOOT


De nombreux acteurs du football camerounais accusent Veron Mosengo Omba de clientélisme avec les dirigeants actuels de la Fédération camerounaise de Football(FECAFOOT) dont l'élection du président, Seidou Mbombo Njoya et son comité exécutif, a été annulée le15 janvier par le Tribunal Arbitral du Sport(TAS); à la veille du premier match du Championnat d’Afrique des nations(Chan), opposant le Cameroun à la Zambie, à Yaoundé. "Depuis, les rencontres Veron Mosengo reçoit Mbombo Njoya à l'hôtel Hilton de Yaoundé. Et on voit bien les résultats. Son équipe a été maintenue au lendemain de l'annulation de l'élection de son exécutif et le Comité exécutif de la CAF toujours ici à Yaoundé vient même de demander que le rejet de sa candidature au Comité Exécutif soit revu. De quelle légitimité jouit-il aujourd'hui, si ce n'est la force des réseaux de M. Veron?", s'indigne un président de club de league 1 au Cameroun.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine