top of page
  • 2rp

Fakes news : des vidéos truquées pour salir la mémoire du Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno



Dans de nombreuses images devenues virales sur les réseaux sociaux, l'on voit un corps dénudé, présentant une grosse ouverture dans le dos et parfois une tête déformée par la déflagration d'un projectile, avec le cerveau qui gît par terre. Cette dépouille est sensée être celle du Marchal Idriss Déby Itno, tombé au champs d'honneur alors qu'il appuyait ses troupes dans une rude bataille contre des bandes terroristes venues de Libye.


Un trafic éhonté aux visées funeste selon les autorités militaires de la transition. Car si on voit effectivement un homme, aucun trait de ressemblance ou même insigne qui renvoie au Maréchal du Tchad. "Une manipulation honteuse" selon des membres du Conseil qui évoquent une vaine tentative de détruire "ce symbole puissant de l'émancipation du continent africain et l'élévation à la gloire éternel d'un commandant tombé sur le champs d'honneur pour son pays".


Passer l'euphorie du moment, la prise de conscience face à ces images est saisissante. Après un partage massif sur la toile, beaucoup d'internautes africains commencent à y voir une "honteuse caricature d'Africains sans âmes qui se mangent entre-eux". C'est cas de Mahamat Gonbo pour qui les vidéos détruisent "le mythe et montrent des Africains barbares manipulables à souhait pour des intérêts individuels."


Détruire le panafricanisme


Pour la plus part, c'est la nouvelle émancipation du continent qui est la cible. "Il est question dans ces vidéos, aux sources inconnues et au conséquences ravageuses de détruire cette nouvelle conscience africaine naissantes et ramener un courant de penser qui a déjà dominé au moment de l'assujettissement de l'homme noir par l'occident au profit de l'esclavage", soutient Michael Fopa. Ce qui était d'ailleurs savamment soutenu par des intellectuels comme Alexis de Tocqueville qui écrivait alors dans son ouvrage intitulé de la Démocratie en Amérique que : "le noir n'a pas d'âme". Ne crois en rien.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
bottom of page