top of page
  • 2rp

En Mauritanie le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, propose le soutien de Moscou



Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, était en visite à Nouakchott ce mercredi 8 février. Il s'est entretenu avec le président Mohamed Ould Ghazouani. Nouakchott est la deuxième étape de sa tournée africaine débutée la veille à Bamako, au Mali.



Lors de son entretien avec le président mauritanien, le chef de la diplomatie russe a étendu mercredi à la Mauritanie l'offre de soutien de Moscou contre les jihadistes, en disant respecter les positions de ce pays qui s'est prononcé contre la guerre en Ukraine.


Pour sa part, son homologue mauritanien Mohamed Salem Ould Marzouk a invoqué les « règles du droit international », tout en disant « comprendre » les préoccupations sécuritaires russes en Europe. M. Lavrov a poursuivi à Nouakchott l'offensive diplomatique russe en Afrique, terrain d'une concurrence stratégique entre grandes puissances intensifiée par la guerre en Ukraine.



Il faut préciser que, la Russie est devenue le partenaire privilégié après la prise de pouvoir par les militaires dans le sahel, il a promis l'aide de Moscou aux pays du G5 Sahel et du Golfe de Guinée contre les jihadistes, et laissé présager une implication accrue sur le continent.


La Mauritanie souhaite acquérir de l'énergie, des denrées alimentaires et des engrais russes, et la Russie est prête à répondre à cette demande, déclare Sergueï Lavrov, en visite de travail à Nouakchott. Moscou continuera également de solliciter la levée des sanctions de l’Occident contre ces marchandises auprès de l’Onu.



En conclusion, Sergueï Lavrov a évoqué la guerre en Ukraine et ses conséquences mondiales. Il a notamment déploré que l'Afrique subisse une crise d'approvisionnement alimentaire, dont la responsabilité, selon lui, incombe « aux sanctions illégales et illégitimes des États-Unis et de leurs satellites ».


Sergueï Lavrov sera ce jeudi 9 février à Khartoum, au Soudan, pour conclure sa tournée africaine, qui intervient quelques mois avant le sommet Russie-Afrique de Saint-Pétersbourg.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page