Emprunt Obligataire : en 05 jours, la BDEAC lève 100 milliards FCFA sur le marché de la CEMAC



Au siège de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC), Fortunato-Ofa Mbo Nchama ne cache pas sa joie. Face à la presse le 05 janvier et malgré sa modestie, le président de la BDEAC rayonne dans l'annonce de la mobilisation de 100 milliards de FCFA par la Banque, en 05 jours ouvrages ; et en pleine période de fêtes de fin d'année. Ce qui démontre à suffisamment le grand aboutissement d'un ambitieux programme de réformes engagé dès son arrivée à la tête de la BDEAC en 2017. La Banque est hautement crédible depuis, et le lancement de cet emprunt obligataire par appel public à l'épargne, dénommé BDEAC 2020-2027, 5,45% net, était avant tout un test de confiance sur le marché sous-régionale. Car la Banque a déjà obtenu plus de 500 milliards auprès de bailleurs hors de la sous-région.


Au-delà des attentes, les obligations de la BDEAC ont connu un impressionnant succès auprès de la communauté des investisseurs des pays de la CEMAC. 106,7 milliards de FCFA ont été levés, soit un taux de réalisation de 106,8%. Les établissements bancaires de la sous-région ont souscrit pour 88 milliards de FCFA, soit un taux de 82,4%. Les compagnies d’assurances 8, 27 milliards de FCFA (7,7%); les établissements de microfinance 998,10 millions FCFA (0,9%) ; les personnes physiques 6, 008 milliards de FCFA (5,6%).


Fortunato-OFA MBO NCHAMA s’est réjouis du succès de cette opération qui met en évidence la confiance placée par les investisseurs à ce bel instrument du financement du développement de l’Afrique Centrale qu’est la BDEAC.


Il a félicité le Consortium des Sociétés de Bourse, le Syndicat de placement ainsi que la communauté des investisseurs pour leur mobilisation ayant conduit au succès de cet emprunt obligataire organisé en si peu de temps.


Il est également revenu sur l’opportunité qu’offre cette opération à la communauté des investisseurs, notamment l’engrangement des plus-values tout en contribuant au développement de nos économies.



Une belle offre pour les économies de la sous-région


Par ailleurs cette levée de fonds sur marché financier local permettra de réduire le recours aux ressources du marché international et de réduire par la même occasion le transfert, des devises, occasionné par le remboursement des emprunts extérieurs.


Les fonds mobilisés serviront à financer les projets des secteurs privé et public avec les ressources adaptées en termes de maturité, de différé et de taux. En outre, ils permettront de financer la mise en œuvre des projets intégrateurs prioritaires du Programme Économique Régional de la CEMAC, en monnaie locale. Au nombre des secteurs qui seront impactés, mentionnons ceux de l’Education, du Service et Tourisme, de l’Agro-industrie, de l’Agro-pastoral, des Finances, de la Santé, du Transport, de l’Energie, des Télécommunications, de l’Eau et de l’Assainissement.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine