• 2rp

Egypte / France : Macron s’excuse pour l'impact des caricatures de Charlie Hebdo sur les musulmans



Le président français Emmanuel Macron a fait savoir qu'il regrettait le choc vécu par des millions de musulmans à propos des caricatures du magazine Charlie Hebdo qui dépeignaient de manière satirique le prophète Mohamed. Les excuses de Macron sont survenues lors d'une conférence de presse conjointe avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi au palais de l'Élysée en France.


Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il n'avait pas présenté d'excuses pour les caricatures auparavant, Macron a répondu que les caricatures n'étaient pas illégales, car le blasphème n'est pas un crime en France. «En France, un journaliste, un dessinateur, écrit et dessine librement. Ce n'est pas le président de la République qui lui dit quoi faire, ni qui que ce soit. Et c'est comme ça depuis longtemps… Quand il y a une caricature, ce n'est pas un message de la France au monde musulman. C'est la libre expression de quelqu'un qui provoque, blasphémant. Il a le droit, dans mon pays. Parce que ce n'est pas la loi de l'Islam qui s'applique, c'est la primauté du droit du peuple, qui l'a choisi pour lui-même. Et je ne vais pas le changer pour vous », a déclaré Macron.


Macron a mis en garde contre le fait de prendre les caricatures comme une provocation de la France ou de son peuple, les qualifiant de libre expression du caricaturiste. Le président français a déclaré que la France avait été victime d'une campagne de boycott haineuse alimentée par l'ignorance et l'extrémisme. Il a remercié Sissi pour la visite, déclarant qu'elle avait contribué à stabiliser le partenariat entre l'Égypte et la France.


Sissi a fait remarquer qu'au cours de la réunion, il a rappelé au Macron que le terrorisme et l'extrémisme ne devraient être liés à aucune religion et que les symboles religieux ne devraient pas être ridiculisés. Le président égyptien a ajouté que le terrorisme et d'autres pratiques violentes ne devraient pas être liés à l'islam en tant que religion.



Macron a accueilli le 7 décembre Sissi en France pour une visite afin de discuter des relations commerciales et de sécurité entre les deux pays. La visite du président égyptien est intervenue au milieu des tensions entre la France et l'Égypte au sujet de l'arrestation et de la détention d'un groupe de militants des droits de l'homme au Caire. Malgré leurs divergences, Macron a fait savoir qu’il continuerait à vendre des armes françaises à l'Égypte indépendamment de la question des droits de l'homme, car il ne souhaite pas affaiblir la capacité du pays à lutter contre le terrorisme dans la région.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine