Djibouti / C.I.P : le président de l’assemblée nationale désigné vice-président du congrès



C’est à la signature du mémorandum d’adhésion que le président de l’Assemblée Nationale, Mohamed Ali Houmed, s’est vu attribué le titre de vice-président du congrès international des parlementaires. Le chef de l’hémicycle djiboutien assure aussi la présidence de l’Union Parlementaire Africaine.


C’est en étant reconnaissant des enseignements acquis le long de cette période trouble de Covid-19, que la diplomatie parlementaire djiboutienne s’est donnée pour mission d’étendre ses relations diplomatiques parlementaires de par le monde. C’est dans cette lancée que le président de l’Assemblée Nationale a accepté l’invitation du président du sénat de la république islamique du Pakistan, qui souhaite se rapprocher du parlement djiboutien. Durant cette visite officielle, les deux pays ont pu échanger sur les nombreuses valeurs communes et les moyens de rapprocher les deux nations par le biais de la diplomatie parlementaire.


Dans ce contexte de rapprochement, la délégation parlementaire djiboutienne a pris connaissance de l’existence de l’IPC (International Parliamentary Congress – Congrès International des Parlementaires). Une institution, qui vise à consolider les relations entre les parlements des états-membres. Elle aspire également à mettre en œuvre un cadre de travail et d’échange pour renforcer la démocratie et les principes universels et fondamentales qui l’accompagnent. L’IPC se veut notamment une instance de résolution des différends qui pourraient naître entre ses membres. En favorisant et préconisant le dialogue, elle se veut un espace de médiation avéré et décisive.


Tout comme l’Union Interparlementaire, l’IPC souhaite fédérer l’ensemble des parlementaires et des parlements sans distinction aucune et devenir une référence en s’attaquant aux principes fondamentales qui servent d’indicateurs dans le classement de nos sociétés modernes, à savoir le changement climatique et la sécurité alimentaire, les droits de l’Homme, l’harmonie interreligieuse, le commerce, l’investissement et la coopération au développement, la recherche en santé, la normalisation, le contrôle de la qualité et du développement humain et l’observation des élections. En prenant acte des missions et des objectifs de l’IPC, la délégation djiboutienne a témoigné l’importance de respecter les principes défendus par la charte de l’IPC, qui sont conformes aux fondements que soutient la république de Djibouti.


C’est à la signature du mémorandum d’adhésion que le président de l’Assemblée Nationale, Mohamed Ali Houmed, s’est vu attribué le titre de vice-président du congrès international des parlementaires. Il s’agit là aussi d’un grand pas pour la diplomatie parlementaire djiboutienne en particulier et pour les parlements des Etats Africains en général. Rappelons-le, le chef de l’hémicycle djiboutien assure aussi la présidence de l’Union Parlementaire Africaine.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine