top of page
  • 2rp

Côte d’Ivoire : un nouveau hub du trafic de la drogue occidental ?



On se rappelle que début avril, le groupe Bolloré avait fait état du retrait de ses activités logistiques sur le continent africain, en les cédant à son ancien rival MSC pour 5,7 milliards d’euros.


En effet, cette compagnie italienne, MSC, qui a pris la place de Bolloré est une compagnie qui est réputée de détenir le record de saisie de cocaïne !



Ce n’est pas sans raison que le peuple africain, que ce soit celui de l’Afrique de l’Ouest, de la Corne de l’Afrique ou du Sahel demande sans cesse le retrait de toutes instances ayant des liens avec l’axe USA-OTAN.


“La police a annoncé samedi avoir mis la main sur plus de deux tonnes de cocaïne dans les villes côtières d’Abidjan et de San Pedro. C’est une nouvelle saisie record pour le pays où le trafic de cocaïne semble s’accentuer ces dernières années. Au total, deux tonnes et 57 kilos de cocaïne ont été saisis, avec l’interpellation de neuf individus, Ivoiriens et étrangers, d’après le ministère de l’Intérieur. Estimée à plus de 62 millions d’euros, il s’agit de la plus grosse prise de ce stupéfiant en Côte d’Ivoire depuis celle de l’an dernier, deux fois moins importants.



La police ne précise ni la nationalité des suspects étrangers ni le pays de provenance de la drogue. Mais les opérations précédentes ont montré que la cocaïne partait d’Amérique latine, plusieurs fois du Brésil. Avec l’Europe pour destination finale, ce qui place de fait la Côte d’Ivoire dans la liste des pays de transit en Afrique de l’Ouest”, lit-on sur RFI à ce sujet.


Bien que la Police ne précise pas la nationalité des suspects étrangers ni le pays de provenance de la drogue, on se doute bien qu’avec la présence d’une compagnie réputée pour sa mafia de drogue, la MSC soit à l’origine de cette affaire.


Le nouveau plan occidental visant à déstabiliser la Côte prend de nouvelles formes. En effet sur le plan militaire, le clan occidental ne se gêne pas de s’attaquer aux civils sous prétexte de “manœuvre militaire”, et sur le plan économique on accuse le pays d’être impliqué dans des affaires de transfert de drogue.


En commençant par attaquer les armées africaines, cet axe déstabilisateur poursuit son plan en affaiblissant les économies africaines, et c’est ensuite en cherchant à transformer le continent en un hub de la drogue que l’axe USA-OTAN tente de jouer sa dernière carte.


L’axe occidental cherche à déposséder le continent de toutes ses richesses et il semble vouloir le faire par la porte du trafic de la drogue.

コメント


Posts à l'affiche
bottom of page