• 2rp

Comores / Sécurité civile : 4,5 milliards mobilises pour les siégés et des casernes dans les îles



Il s’est tenu il y’a quelques jours à Moroni Itsambuni, la cérémonie de pose de la première pierre du siège de la Direction générale de la sécurité civile (Dgsc) “placée sous le haut patronage” du président de l’Union de la République, Azali Assoumani. Les travaux devraient, selon les personnes concernées, durer dix-huit mois. L’enveloppe globale du projet est d’environ 10 millions de dollars soit à peu près 4,5 milliards de francs comoriens.


Le colonel Tachfine Ahmed a tenu à remercier le chef de l’Etat ainsi que les membres du gouvernement présents à cette cérémonie de pose de la première pierre du bâtiment principal qui abritera la direction générale et régionale de la sécurité civile. Selon le lieutenant-colonel Tachfine Ahmed, directeur général de la Dgsc, ce bâtiment figure dans un projet cofinancé d’une part par le Fonds mondial pour l’environnement et d’autre part par le partenaire historique du pays le Programme des Nations unis pour le développement (Pnud). “La réalisation de cette infrastructure bénéficiera au personnel des conditions agréables du travail tout en rapprochant les services des communautés les plus éloignées. Ces derniers seront mieux préparés en cas de risque de catastrophes naturelles”, a-t-il indiqué.


L’officier ajoutera ensuite que le projet d’infrastructures concerne l’ensemble des trois îles. Ngazidja aura en plus du bâtiment mère, trois casernes à Mitsamihuli, Fumbuni et Dibwani. Ndzuwani, elle, procédera le mois prochain à l’inauguration de sa direction régionale de la sécurité civile à Patsy, et la construction de deux casernes dans les localités de Sima et Bambao Mtsanga. Quant à l’île de Mwali, sa direction régionale verra le jour dans la capitale Fomboni, en plus d’une caserne à Nyumashuwa. Le patron de la sécurité civile a ainsi tenu à remercier au nom du département de l’intérieur et de la direction civile le gouvernement comorien, le ministre des Finances et le représentant du Pnud, Titus Osundina “pour leurs efforts malgré une conjoncture économique plus que difficile”.

Pour le ministre de l’Intérieur, Mohamed Daoudou “ce présent projet entre dans celui du gouvernement lancé l’année dernière visant à préserver et à protéger l’environnement. Une formation spéciale pour le maniement de ses nouveaux équipements qui vont assister les agents en matière de réponse rapide en cas de catastrophes naturelles a commencé au Cosep”. Selon le ministre de l’Intérieur, l’enveloppe du projet est loin de satisfaire tous les besoins que connaît le pays en matière d’environnement.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine