Comores / Dette extérieure : la France suspend le service de la dette jusqu’en 2021



Un accord bilatéral a été signé le mercredi 30 décembre 2020, entre les deux gouvernements représentés respectivement par le ministre des Finances, Said Ali Said Chayhane et l’ambassadrice de France auprès de l’Union des Comores, Jacqueline Bassa-Mazzoni.


La France a suspendu le service de la dette au moins jusqu’en 2021 dans le cadre de l’Initiative de suspension du service de la dette (Issd) mise en place par le G20. L’annonce a été faite hier au cours d’une cérémonie solennelle organisée au ministère des Finances en présence du directeur de cabinet du chef de l’Etat chargé de la Défense, Youssoufa Mohamed Ali. Le ministre des Finances, du budget et du secteur bancaire, s’est félicité que la France soit le premier pays, membre du Club de Paris à donner le coup d’envoi de l’Issd aux Comores. Said Ali Said Chayhane a fait savoir que l’accord signé permettra “de disposer des marges de manœuvres budgétaires nécessaires pour faire face à la riposte contre la pandémie de la Covid-19”, remerciant ainsi “la France d’avoir été le premier pays du G20 à avoir soutenu l’idée de proroger cette initiative jusqu’en 2021”.


Le ministre a fait part de la reconnaissance du gouvernement comorien envers la France et le président, Emmanuel Macron qui s’était personnellement engagé à convaincre ses pairs du G20 à alléger les modalités de remboursement de la dette de plus de 34 pays africains dont les Comores. “Je voudrais que vous soyez notre interlocuteur auprès des autorités françaises compétentes pour qu’elles examinent, dans le cadre bilatéral les voies et moyens qui conduiraient à une annulation totale d’une dette qui pèse sérieusement sur nos finances publiques”, a plaidé le ministre Said Ali Said Chayhane.


De son côté, l’ambassadrice de France, a justifié l’initiative de suspension du service de la dette. Jacqueline Bassa-Mazzoni a réitéré la volonté de la France de soutenir les pays à économies fragiles, durablement touchés par la crise sanitaire. “La suspension de la dette a été actée pour les pays les plus vulnérables et éligibles au financement concessionnel du groupe Banque mondiale ou faisant partie de la liste des pays les moins avancés des Nations unies”.Les pays du G20 ont mis en place l’Initiative de suspension du service de la dette (Iss) en marge de leur dernière réunion organisée par visioconférence et présidée par l’Arabie Saoudite. Les grandes puissances avaient décidé de reporter le remboursement des dettes à cause de la crise sanitaire. La période de remboursement est de trois ans, soit entre 2022 et 2024 avec un délai de grâce d’un an (2021) “pour laisser au pays le temps de se reconstruire face à cette crise sanitaire, économique et financière”, ajoute-t-elle.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine