Chan Cameroun 20-21 : Les candidats à la présidence de la CAF en campagne à Yaoundé



Le championnat d’Afrique des Nation (Chan 20-21) qui s’est ouvert à Yaoundé s’est transformé, dans les coulisses, en véritable terrain de chasse aux votes pour l’élection à la tête de la Confédération africaine de Football (CAF). Les candidats rivalisent d’adresse pour séduire les membres du Comité exécutif ; mais aussi le président de la Fédération internationale de Football association (FIFA), Gianni Infantino, dont l’on dit « rouler pour 02 candidats : le milliardaire Sud-Africain Patrice Motsepe et le Mauritanien Ahmed Yahya ».


Le rôle de Gianni Infantino et de la FIFA sera décisif dans cette élection qui se tient le 12 mars prochains à Rabat au Maroc. Alors que le dépôt de candidatures à la présidence de la CAF est clos depuis le 12 novembre dernier, aucune d’entre elles n’est officielle à 02 mois de l’élection. La CAF qui devait rendre son verdict depuis le 12 janvier est obligée de passer la main à la Commission de contrôle de la FIFA, avec comme prétexte que « le président de la CAF a vocation à devenir le vice-président de la FIFA ». Peu avant l’ouverture officielle du Chan 20-21 à Yaoundé, Gianni Infantino était très couru des candidats et leurs réseaux pour un entretien, une invitation à dîner à sa table ou même un simple échange au pied levé dans les allées du Hilton Hôtel de Yaoundé, où sont descendus la plupart des officielles.


Le Maroc, cheval de Troie du Qatar


Le président de la Fédération marocaine de football, Fonzi Lekjaa, avec sa délégation, est arrivé dans la capitale camerounaise avec la délégation mauritanienne abord d'un même jet privé. Fonzi Lekjaa et le candidat Ahmed Yahya (ainsi que leurs suites) ont dîné ensemble dans un restaurant de Yaoundé. Le Maroc serait à la manœuvre, au Cameroun, pour faire élire Ahmed Yahya qui aurait tout le soutien du Qatar. Il se dit d’ailleurs que ce sont les Qataris qui sont derrière les conventions de partenariat signées tous azimut entre la Fédération Royale marocaine de football et 41 fédérations africaines de foot.


De son côté, Me Augustin Senghor est en hyper activité, depuis qu’il a déclaré sa candidature à la mi-novembre. Le président de la Fédération sénégalaise de Football (FSF) est lui aussi à Yaoundé aux trousses du corps électoral de la CAF. Il multiplie concertations et échanges sincères. Dans une discrétion absolue, il reçoit les sommités du foot et présente son projet.


Avant de se rendre à Yaoundé, le candidat sud-africain s’était rendu en Guinée, à la rencontre de son homologue le président de la Fédération guinéenne de Football, le milliardaire Mamadou Antonio Souaré afin de bénéficier de ses hautes capacités en stratégie, dans ce milieu clos du football africain. Le milliardaire Patrice Motsepe avait par la suite été reçu en audience par le chef de l’État Alpha Condé.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine