top of page
  • 2rp

CEMAC : la BDEAC porte ses engagements financiers au Gabon a 534 milliards de Fcfa



Le 28 septembre à Libreville, l'ambiance est conviviale dans les locaux du Ministère de l'économie entre les autorités gabonaises et les représentants de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC). À la tête de la délégation de la Banque, Fortunato-OFA Mbo Nchama, le président, est détendu, car il s'agit bien de la signature d'une énième convention de financement entre la BDEAC et le Gabon. L'accord de financement qui sera signé, séance tenante, de 35 milliards de FCFA, va porter les engagements, de l'institution de financement du développement, déjà opérés en faveur du pays à 534 milliards FCFA.


À cette occasion, plusieurs membres du Gouvernement ont fait le déplacement aux côtés de Nicole Jeanine Lydie ROBOTY, la Ministre de l’Economie et de la Relance.


Ce jour-là, entre la BDEAC et le Gabon, il s’agit, d'abord, d’un prêt complémentaire de 20 milliards qui vient en augmentation d'une première enveloppe de 40 milliards de FCFA accordée en 2012. Le projet porte sur la construction à Bikelé, localité située à environ 5 kilomètres de Libreville, de 930 logements sociaux, d’un dispensaire, de trois écoles et d’autres équipements collectifs. "L’intervention de la BDEAC dans le cadre de la première phase du projet a permis la construction des logements sociaux et des équipements collectifs pour la réinstallation des personnes affectées par le réaménagement des bassins-versants de Gue –Gue, Lowe-IAI et Terre Nouvelle", précise Fortunato-OFA Mbo Nchama le président de la Banque au terme de la signature de convention.


À la suite d’une réévaluation du projet, des dépenses nouvelles sont apparues relativement à l’aménagement de la voie d’accès, à l’équipement des structures publiques et à l’alimentation du site du projet en eau et en électricité. "Le prêt additionnel de la Banque permettra ainsi de faire face à ces dépenses afin de favoriser l’occupation effective du site par les populations", apprend-on auprès de la Banque.


15 milliards de FCFA pour la riposte contre le Covid-19


Après le premier accord de 20 milliards FCFA, la Banque et l'Etat gabonais ont paraphé un autre accord de prêt de 15 milliards de FCFA en appui au Plan national de riposte contre la Covid-19. A travers ce financement, la BDEAC entend contribuer aux efforts du Gouvernement Gabonais dans la lutte contre la pandémie et limiter ses effets sur l’économie. "Plus spécifiquement, le projet vise à améliorer l’accès aux services de santé de qualité et à garantir la sécurité sanitaire en situation d’épidémie et post-épidémie avec notamment la réhabilitation des infrastructures sanitaires existantes et la construction de nouvelles structures hospitalières sur l’ensemble territoire national. Ce qui permettra au final d’améliorer l’offre de soins sur l’ensemble du territoire gabonais", précise Fortunato-OFA Mbo Nchama.


Au regard des secteurs concernés et de leurs impacts sur l’amélioration des conditions de vie des populations, les deux projets présentés sont en parfaite adéquation avec l’objectif n°1 du Plan Stratégique 2017-2022 de la Banque qui donne la priorité à la réalisation des projets cohérents avec les Plans Nationaux de Développement.



Mots-clés :

Posts à l'affiche