top of page
  • 2rp

CEDEAO : l’institution envisage des initiatives pour lutter contre l'aggravation de l'insécurité



La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) envisage de mettre en place une plate-forme pour les conseillers en sécurité nationale et les centres d'alerte précoce afin d'améliorer la prévention des conflits dans la sous-région.


Jean-Claude Kassi Brou, Président de la Commission de la CEDEAO, a déclaré à l'ouverture de la 46ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité du bloc sous régional que ces initiatives étaient critiques en raison de l'aggravation de la situation d'insécurité en Afrique de l'Ouest. Outre les attentats terroristes, le président de la Commission de la CEDEAO a ajouté que les questions relatives à la sécurité maritime étaient également de redoutables problèmes d'insécurité auxquels la sous-région et le golfe de Guinée en général étaient confrontés.


La session d'une journée se déroule face à l'aggravation de l'insécurité dans la sous-région ouest-africaine, dont les experts craignent qu'elle ne sape le processus d'intégration régionale. Elle a déclaré que le forum proposé des conseillers en sécurité nationale et la mise en place de centres d'alerte précoce seraient donc des éléments essentiels pour renforcer l'architecture de sécurité de l'Afrique de l'Ouest.


Les ministres de la Défense et de la Sécurité nationale des 15 Etats membres de la CEDEAO ont assisté à la session dans la capitale ghanéenne avant le Sommet des chefs d'Etat de la CEDEAO prévu samedi.

Mots-clés :

Comments


Posts à l'affiche