top of page

Cameroun / "Task Force " : enquête exclusive sur la gestion calamiteuse des fonds covid-19



Les bailleurs de fonds exigent l'arrestation des auteurs et menacent de suspendre le Cameroun! La pandémie de la Corona virus-19 n'a pas cessé de faire parler d'elle en termes de taux de mortalité et de gestion des fonds alloués à la lutte contre la maladie. En comptant les morts, il faut bien aussi compter et comptabiliser les sommes dépensées dans cette lutte contre la maladie. Le cas du Cameroun défraie une fois de plus la chronique, au point où une "task force " a été mise sur pieds avec les nouveaux acteurs et responsables, pour la continuité de la lutte contre la pandémie. Le Cameroun, encore et toujours le Cameroun dans le cercle de très restreint des pays dont la gestion des fonds covid-19 est calamiteuse. Les bailleurs de fonds sont mécontents, voire amères !


1-/ Les Bailleurs de fonds veulent la tête des auteurs de détournement des fonds covid-19.


La pandémie de la Corona virus-19 a obligé les États africains dont le Cameroun, de solliciter et d'obtenir des bailleurs de fonds internationaux (Banque Mondiale et Fonds Monétaire International), des crédits et facilités de Caisse d'intérêt public sanitaire. Le Cameroun a bénéficié de ces crédits mis à sa disposition pour acquérir le matériel sanitaire adéquats nécessaires à la lutte contre la pandémie du Corona virus-19 ! La question c'est de savoir si ces fonds ont été utilisés à bon escient ? Et justement, c'est là où le bât blesse. Des somptueux détournements de ces milliards à travers la gestion de la crise sanitaire ont été opérés par les responsables en charge de la lutte contre la maladie.


A-/ Le mode opératoire est le même :


La surfacturation des intrants et structures sanitaires (gels hydro alcooliques, masques à oxygène, thermo flash, construction , équipements et gestion des centres d'accueils et de prise en charge des malades, médicaments , matériels de prévention, les matériels de désinfection, les véhicules alloués à la lutte contre la pandémie etc... L'argent des bailleurs de fonds et du trésor public Camerounais s'est volatilisé dans ces couloirs. Les caïmans ont broyés cet argent dans les méandres des marchés et commandes publics. Le gonflement du nombre des malades, les faux certificats de genres de mort sont autant d'incriminations à l'endroit des gestionnaires de la pandémie en milieux Hospitaliers. Tout cela en relation avec les détournements des fonds mis à disposition !


B-/ Plus de 50 milliards de FCFA détournés.


C'est le montant estimé des Fonds covid-19 détournés par les différents maillons humains de la gestion de la pandémie au Cameroun. En mai 2020, le Fonds Monétaire International (FMI) a mis à la disposition du Cameroun une enveloppe de FCFA 135 milliards soit USD 243 millions de dollars américains pour lutter contre la pandémie de Corona virus-19. Le gouvernement Camerounais a quant à lui, dans les mêmes circonstances de temps, dégagé une enveloppe financière de FCFA 45 milliards affecté à la lutte contre la pandémie sous la désignation" Fonds Spécial de Solidarité Nationale pour la Lutte contre le Corona virus-19 et ses répercussions économiques et sociales"


En réaction à la demande incessante de clarté du FMI, le Chef de l'État du Cameroun, Ordonnateur Principal et Garant Républicain des sommes prêtées, a prescrit un audit à la Chambre des Comptes de la Cour Suprême. Une fois le rapport établi, Paul BIYA a ordonné via son Ministre d'État Secrétaire général de la Présidence de la République Ferdinand NGOH NGOH, le transfert au Ministre d'État, Ministre de la Justice Garde des Sceaux, de ce rapport d’audit. Chose qui a été faite le 06 Avril 2021 en ces termes :"vous faisant tenir ci-joint thermocopie du rapport de la chambre des Comptes de la Cour suprême, j’ai l’honneur de vous répercuter les hautes directives du chef de l’Etat prescrivant l’ouverture d’une enquête judiciaire contre les auteurs, coauteurs et complices des cas de malversations financières y relevés ». La Justice Camerounaise doit impérativement prendre le relai de ce rapport d'audit en ouvrant le volet judiciaire de ces détournements des fonds alloués à la lutte contre le Corona virus-19. Sinon?


2-/ Le Cameroun désormais dans la liste noire du Fonds Monétaire International (FMI).


D'autres facilités financières attendues du FMI par le Gouvernement de l'État du Cameroun pour soutenir l'Economie sont gelées. La lumière doit être faite sur la gestion de la somme de FCFA 135 milliards allouée par le Fonds Monétaire International clame à hue et à dia l'institution financière internationale. L'audit révèle officiellement un trou Financier de FCFA 50 (cinquante milliards), soit le tiers de la somme reçue du FMI. Qui sont les auteurs, les coauteurs, les complices, brefs les coupables ?? La justice Camerounaise doit se saisir du dossier, l'instruire, juger et condamner les coupables de prévarications des caisses de l'État. Et très rapidement si le Cameroun ne veut pas fermer lui-même les portes des coffres forts des bailleurs de fonds. Le FMI en Premier.


L'opération épervier, version covid-19 doit donc être lancée. Le Chef de l'État a donné le ton dans la lettre du Ministre d'État Secrétaire général de la Présidence de la République du Cameroun adressée au Ministre d'État, Ministre de la Justice Garde des Sceaux Laurent ESSO ! Tout un Gouvernement va t- il se retrouver en prison? Il se susurre que les complicités de ces détournements sont aussi tentaculaires que l'anémone de mer ! Le Ministre de la Santé Publique et les Chefs des autres départements ministériels sont-ils prêts à justifier les dépenses du dossier covid-19 ?? Nous ne perdons rien à attendre. Certains ministres auraient déjà perdu le sommeil ! Rien qu'au vu de la lettre transmettant l'audit aux autorités judiciaires.

Comentarios


Posts à l'affiche
bottom of page