top of page

Cameroun / Lutte contre le terrorisme: la sénatrice Elisabeth Mundi est libre!



L'armée camerounaise vient de frapper un gros coup. Elle a procédé le mardi 29 mai à la libération de plusieurs otages enlévés il ya de cela un mois, et donc la date l'exécution était annoncée après la célébration de la fête de l'unité. Parmi ces derniers, la sénatrice Elisabeth Regina Mundi.


Via un communiqué, le ministère de la Défense (Mindef) a annoncé dans la soirée du 29 mai, que l’armée avait récupéré la sénatrice Regina Mundi,des mains des séparatistes. Le capitaine de vaisseau Cyrille Atonfack, chef de la division de la communication du Mindef rapporte que l’élue du peuple a été libérée au terme d’une opération militaire entamée le dimanche 29 mai dernier. « Un détachement composé d’éléments de nos Forces de défense et de sécurité a engagé depuis la matinée du dimanche 29 mai 2022, une opération d’approche d’un refuge terroriste à Ashong, arrondissement de Batibo, département de la Momo, région du Nord-Ouest » a déclaré l’officier supérieur.


A en croire ce dernier,: « à l’approche de nos hommes dans la soirée du lundi 30 mai 2022, des terroristes lourdement armés ont ouvert un feu nourri pour stopper leur progression, tandis que certains de leurs camarades tentaient de s’échapper avec les otages retenus en captivité dans leur repère ».


Bilan de cette bataille d’après le Mindef : « plusieurs otages libérés, dont madame la sénatrice Elizabeth Regina Mundi, une dizaine de terroristes neutralisés, et plusieurs autres blessés et en fuite, 3 terroristes capturés, plusieurs fusils d’assaut et des munitions de divers calibres saisis, 14 Engins explosifs improvisés saisis et désamorcés, un véhicule pick-up tout terrain utilisé par la bande terroriste saisi, le véhicule de madame la sénatrice Elizabeth Regina Mundi récupéré ».


Quelques heures après cette sortie du ministère de la Défense, un leader séparatiste a confirmé l’attaque, sans confirmer le déroulé des évènements, ni le bilan. Dans une capsule vidéo publiée sur les réseaux sociaux, « Capo Daniel », n° 2 de l’Ambazonia Defence Force (ADF) la milice qui avait revendiqué l’enlèvement de la sénatrice rapporte que ses combattants sur le terrain ont effectivement affronté l’armée.


Capo Daniel rapporte que les miliciens de l’ADF ont affronté l’armée dans les villages Ashong, Enwen, Enyoh, Ewai, Ambo.

Après une vidéo diffusée le 1er mai dernier dans laquelle elle lisait un message visiblement sous contraintes et filmée devant les drapeaux amazoniens, message dans lequel on l'accusait de haute trahison, des sources l'annoncaient encore vivante, mais son exécution proche. Grâce aux combats menés par de vaillants soldats, elle a désormais retrouvé les siens et peut pousser un ouf de soulagement. Vive les forces de la nation Camerounaise!!!

Mots-clés :

コメント


Posts à l'affiche