top of page
  • 2rp

Cameroun : la pénurie de carburants à la pompe prend de l'ampleur



Beaucoup de stations-service de Yaoundé, capitale camerounaise, étaient en arrêt d'activité mardi dans la matinée, à la suite d'une pénurie de carburants qui s'est déclarée la veille, a-t-on constaté sur place.

Dans les rares points de distribution encore ouverts dans la ville, on pouvait observer de longues files de véhicules et motos attendant leur tour de passer à la pompe, où le manque déjà connu du gas-oil depuis peu s'est élargi au carburant super.


"Nous avons la consigne stricte de servir l'équivalent de 1.000 francs CFA (environ 1,56 dollars) de carburant aux motos et de 5.000 francs CFA (près de 7,82 dollars) aux véhicules", a expliqué Germaine T., pompiste d'une station-service.

A l'instar de Yaoundé où la circulation des véhicules et engins à deux-roues s'est largement réduite, plusieurs autres localités du pays font face à la même situation, selon des sources locales jointes au téléphone par Xinhua.

Le 11 juillet dernier, le ministre de l'Energie et de l'Eau, Gaston Eloundou Essomba, avait indiqué dans un communiqué qu'une grande quantité des carburants était progressivement déchargée des zones de stockage et mise à la disposition des distributeurs afin d'assurer l'approvisionnement des stations-service


A l'occasion, le gouvernement justifiait les perturbations d'approvisionnement en produits pétroliers, particulièrement le gas-oil, par le coût élevé de la subvention publique aux carburants pour faire baisser les prix à la pompe.

Evoquant les difficultés liées à la mobilisation de cette enveloppe en temps réel en vue d'assurer les importations en la matière, M. Eloundou Essomba avait alors indiqué que ladite subvention s'est élevée à 80 milliards de francs CFA (plus de 123 millions de dollars américains) pour le seul mois de juin 2022, et à 317 milliards de francs CFA (près de 488 millions de dollars) pour tout le premier semestre de l'année en cours.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
bottom of page